une Première à Berck-sur-Mer

— 

Des chercheurs ont entamé, dans un hôpital de Berck-sur Mer, une expérience unique au monde pour comprendre la propagation de bactéries responsables d'infections nosocomiales. L'expérience, baptisée I-Bird, veut établir pourquoi certaines bactéries (staphylocoque doré et entérocoque) arrivent plus facilement à se transmettre que d'autres à des personnes étant à l'hôpital. Elles représentent la majorité de celles impliquées dans les maladies nosocomiales, et sont « les plus difficiles à traiter », a expliqué à l'AFP Didier Guillemot, médecin épidémiologiste. L'expérience va être menée pendant six mois à l'hôpital maritime de Berck-sur-Mer, un établissement de rééducation dont les patients proviennent généralement de services de soins intensifs. L'ensemble du personnel et des patients, soit 800 personnes, sont depuis le 15 mai équipés de capteurs électroniques, sortes de « tamagochis » permettant aux chercheurs de suivre les interactions entre les uns et les autres. La publication des résultats est prévue pour fin 2010-début 2011. W

O. A.