Dernière ligne droite à gauche pour Hénin

Olivier Aballain

— 

Les municipales se tiendront dimanche.
Les municipales se tiendront dimanche. — C. DHALLUIN / 20 MINUTES

Coup de collier. Deux jours après la publication d'un sondage Ifop-La Voix du Nord sur les municipales de dimanche, les listes PS-PC-Modem et Alliance républicaine tentent de s'imposer en recours face au FN de Steeve Briois et Marine Le Pen. Pierre Ferrari (PS-PC-MoDem), donné deuxième par le sondage (19 %, contre 35 % au FN), y voit un « signe encourageant ». « Mais il nous faut convaincre les abstentionnistes, souvent d'anciens électeurs de Gérard Dalongeville », explique l'ancien adjoint, âgé de 27 ans seulement.

Même écho du coté de la liste Alliance républicaine du divers gauche Daniel Duquenne (18 % d'intentions de vote). « L'écart est minime, constate Georges Bouquillon, directeur de campagne. Nous espérons arriver deuxième pour être en position de force entre les deux tours, en vue d'un rassemblement. » Car les deux listes assurent qu'elles ont bien l'intention de s'accorder après le premier tour, pour faire front contre le FN. « Nous avons la même conception de l'intérêt des habitants d'Hénin », confirme Pierre Ferrari, qui note que l'atmosphère de la campagne est « bien meilleure que 2008 ». Reste à en connaître les résultats : une liste d'union au second tour n'est donnée gagnante qu'à 52 % contre 48 % au FN. W