Lille : Un appel à la grève dans les transports en commun risque de perturber la Grande Braderie

SOCIAL Un appel a la grève des transports en commun, lors de la Braderie de Lille, a été lancé par trois syndicats de l’opérateur Ilevia

20 Minutes avec AFP
La Grande Braderie de Lille. (Archives)
La Grande Braderie de Lille. (Archives) — M.Libert / 20 Minutes

Retour chahuté de la Grande Braderie de Lille. Un appel à la grève des transports en commun, pendant les trois jours de l’événement, a été lancé par trois syndicats de l’opérateur Ilevia, qui réclament de meilleurs salaires et conditions de travail, comme ils l'ont indiqué, jeudi, à l’AFP.

La CGT, la CFDT et la CFTC appellent à « la grève le week-end de la braderie à partir du samedi 3 », a expliqué Mohamed Farhi, secrétaire CGT chez Ilevia, le réseau de transports en commun de la métropole de Lille. Environ 1,5 million de personnes sont attendues le week-end de la braderie (du 2 au 4 septembre). Cette brocante géante reprend après deux années d’interruption due à la crise sanitaire du Covid-19.

Conditions de travail, jugées « épouvantables »

Cet événement, dont l’origine remonte visiblement au Moyen Age, transforme Lille en gigantesque marché aux puces le temps d’un week-end, avec environ 5.000 vendeurs attendus sur les 75 km de rues du centre-ville, interdites aux voitures dès le vendredi soir.

Les syndicats réclament une revalorisation des salaires, estimant la perte de pouvoir d’achat « à plus de 4,5 % » en raison de l’inflation, a expliqué Mohamed Farhi.
Ils demandent également de meilleures conditions de travail, jugées « épouvantables avec une productivité acharnée qui met en danger les salariés et les usagers », selon Ali Zelmati, secrétaire de la section CFTC.

Contacté par l’AFP, Ilevia a indiqué n’avoir « aucune indication » sur le suivi de ce mouvement de grève, les salariés ayant « jusqu’à 48h avant pour se déclarer »
« Nos sondages donnent des retours à 50 % dans certaines unités. Si le métro a 50 % de grévistes, il aura beaucoup de difficulté à tourner », sachant qu’il doit normalement fonctionner toute la journée et toute la nuit du samedi, a affirmé Anthony Kowalczuk, secrétaire CFDT.