14-Juillet : La ville belge de Tournai célèbre aussi la fête nationale française

NOS CHERS VOISINS Aussi étrange que cela puisse paraître, le 14-Juillet, fête nationale française, est aussi célébré à certains endroits de Belgique. C’est le cas à Tournai, ville belge voisine de Lille, capitale des Flandres françaises

Mikaël Libert
— 
A Tournai, on va fêter le 14-Juillet.
A Tournai, on va fêter le 14-Juillet. — M.Libert / 20 Minutes
  • Jeudi 14 juillet, c’est le jour de la Fête nationale en France.
  • Pourtant, la ville belge de Tournai va se parer de bleu, blanc, rouge.
  • Echange de bons procédés, Lille lui rendra la politesse le 21 juillet, jour de la Fête nationale belge.

Peut-être que cela peut sembler absurde de le préciser, mais une fête nationale à ceci de particulier qu’elle est nationale. C’est-à-dire qu’elle est propre à un pays pour des raisons historiques. En France, c’est le 14 juillet. Ce jour férié a été instauré en 1880 pour commémorer la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, épisode emblématique de la Révolution française qui symbolise la fin de la monarchie absolue. Les Belges, que l’on aime beaucoup par ailleurs, n’ont rien à voir là-dedans. Et pourtant, jeudi, la ville wallonne de Tournai, à deux pas de Lille, chantera La Marseillaise.

C’est bien connu, Nordistes et Wallons sont comme cul et chemise, notamment en raison d’une proximité géographique qu’aucune frontière ne vient gêner. On habite chez l’un en travaillant chez l’autre, on achète ses clopes d’un côté et son essence de l’autre, on se marie, on optimise fiscalement, bref, on entretient de bonnes relations de voisinage. Même les collectivités coopèrent de part et d’autre de la frontière. Alors quand l’un fait la fête, l’autre aussi. Pour le 14-Juillet, donc, Tournai « berceau de Clovis, se pare de bleu, blanc, rouge » comme l’indique l’office de tourisme local.

Echange de bons procédés

L’idée de fond est de profiter de ce jour férié chez leurs voisins pour les inviter « à découvrir la cité des 5 clochers ». Une visite guidée spéciale (5 euros), au nom évocateur, a été élaborée pour l’occasion : « Eine visite à l’faceon d’ichi ». Elle sera faite par des guides s’exprimant en « dialecte picard tournaisien ». D’autres visites plus accessibles linguistiquement, dont une sur les monuments de la ville et une autre en petit train. Il y aura même un concert de classiques français, dont La Marseillaise, interprétés au carillon.

Echange de bons procédés, la ville de Lille rendra la monnaie de leur pièce à ses voisins à l’occasion de la Fête nationale belge, le 21 juillet. Sauf que nous, on fait les choses en grand puisque ce sera sur plusieurs jours, entre le 18 et le 23 juillet. La ville est partie prenante, au même titre que l’office de tourisme et… la fédération lilloise du commerce. Forcément, un bon voisin est encore mieux accueilli s’il consomme un peu !