Lille : la capitale des Hauts-de-France est la ville la moins chère pour les frais vétérinaires, selon une étude

ANIMAUX Le site internet Le Mammouth déchaîné a mené une enquête auprès plus de 2.000 cliniques vétérinaires en France pour établir un classement des budgets moyens consacrés aux soins des animaux de compagnie

Mikaël Libert
— 
A Lille, soigner son chat coûte en moyenne moins cher qu'ailleurs en France (illustration).
A Lille, soigner son chat coûte en moyenne moins cher qu'ailleurs en France (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • Un site internet a enquêté sur la disparité des tarifs vétérinaires sur le territoire français.
  • Plus de 12.000 tarifs ont été collectés auprès de 2.000 cabinets et cliniques.
  • Il s’avère que c’est dans le Nord que les tarifs sont les moins élevés et que l’Île-de-France explose les prix.

Un animal de compagnie coûte forcément moins cher qu’un adolescent, notamment parce qu’il ne vous demandera jamais une PS5 ou un scooter à Noël. Néanmoins ce n’est pas gratuit non plus, entre la vaccination, l’identification, la stérilisation… Et lorsque votre chartreux ou votre doberman tombe malade, l’addition peut très vite grimper. Sauf que, contrairement à la médecine humaine, les tarifs des soins vétérinaires ne sont pas réglementés, et de franches disparités existent selon les territoires. Le site Internet « Le mammouth déchaîné » a donc mené une enquête auprès de plus de 2.000 cliniques vétérinaires en France pour établir un classement des villes en fonction des tarifs pratiqués.

Le site en question est très sérieux, même si son nom peut prêter à sourire. Et l’étude sur les tarifs vétérinaire ne l’est pas moins, établie en suivant un protocole d’appels anonymes auprès de 2.105 cabinets et cliniques vétérinaires dans 95 départements français qui ont permis de récolter 12.630 tarifs. L’enquête porte par ailleurs sur des interventions basiques uniquement pour des chiens et des chats : consultation, identification, vaccination et rappels, castration et stérilisation.

Lille ville la moins chère, et Paris explose les prix

En faisant la moyenne de ces cinq actes, au niveau national, cela représente 440 euros pour un chat, 660 euros pour un petit chien et 724 euros pour un grand chien. A l’échelle des départements, le Nord est le moins cher : -6 % pour les chiens et -14 % pour les chats. En comparant les 10 plus grandes métropoles, Lille décroche la 1re place, toujours en faisant la moyenne des cinq actes pour les chats et les grands chiens. Il y a même encore mieux si l’on regardant les villes plus petites, notamment Dunkerque, où le budget pour un chat est 45 euros moins cher qu’à Lille. Sans grande surprise, Paris décroche la palme de la ville la plus chère, que ce soit pour les chats ou pour les chiens.

Lille se démarque aussi lorsque l’on évoque l’inflation des tarifs vétérinaires. Le site montre que la moyenne des prix n’a pas augmenté entre 2021 et 2022 dans la capitale des Flandres. En revanche, c’est à Versailles que les prix ont le plus augmenté, +24 %, et c’est à Albi qu’ils enregistrent la plus forte baisse à -17,7 %.