Une bactérie résistante au CHRU de Lille

— 

Les balais et serpillières étaient de sortie, hier, à l'hôpital cardiologique

de Lille. Soumis à un épisode infectieux depuis une semaine, l'établissement a entamé un grand nettoyage de printemps pour éviter toute propagation. Le coupable ? Une bactérie entérocoque résistante aux antibiotiques et qui a la mauvaise idée de coloniser le tube digestif. « Elle n'est pas dangereuse toute seule, précise Claire Mounier-Vehier, chef du service de médecine vasculaire en cardiologie. Le problème interviendra si elle se marie avec un staphylocoque. Le bébé serait alors catastrophique ! »

Responsable de l'hôpital, Henri Warembourg n'a pas pris le risque de jouer les entremetteurs. Il a reporté la trentaine d'interventions prévues cette semaine, vidé et nettoyé chaque salle de fond en comble. « Quelque 55 patients ont été infectés, dont 29 sont toujours isolés. Mais tout va bien : s'ils ne sortent pas, c'est uniquement en raison de leurs autres pathologies. » W

V. V.