Des détenus font un tour à bicyclette

— 

Ils vont voir du pays.

Le premier tour de France pénitentiaire qui partira

le 4 juin de Valenciennes va rassembler, durant quatorze jours, cinq cents coureurs dont deux cents sont actuellement détenus dans des prisons françaises. Créé par Jean-Paul Chapu, le directeur du centre pénitentiaire de Valenciennes désormais à Lille, cette épreuve est l'héritière de la « Ch'ti-Ventoux » et de la « Ch'ti-Cassis » qui avaient eu un fort retentissement au sein de l'administration pénitentiaire en 2007 et 2008. « Nous croyons aux vertus de réinsertion du sport et du cyclisme en particulier », a expliqué Jean-Paul Chapu à l'AFP. Il a choisi des détenus, hommes et femmes « ultra-motivés » et non des sportifs confirmés. Un groupe de 18 coureurs (six détenus et douze accompagnants, personnel de l'administration pénitentiaire pour la plupart) effectuera la totalité du parcours de 2 300 km autour de la France qui s'achèvera le 18 juin au stade Charlety à Paris. W