De l'espoir pour la filière fret

— 

Arbel Fauvet Rail va peut-être encore une fois déjouer les pronostics.

Le constructeur de matériel de fret ferroviaire, installé à Douai, a été placé en redressement judiciaire début février 2009. Il attend une audience en juin pour présenter un éventuel dossier de reprise d'activité qui évite la liquidation au site et à ses 300 salariés. Et comme d'habitude, Arbel peut compter sur le soutien de la région : hier, le président du conseil régional, Daniel Percheron (PS), a indiqué que sa collectivité pourrait renoncer à réclamer les millions d'euros déjà prêtés au constructeur : deux millions avancés en 2005 avec l'aide de la communauté d'agglomération, auxquels s'ajoutent six millions de prêt pour aider la société à se relancer. « J'ai reçu un message d'un dirigeant de l'entreprise qui m'a paru plutôt confiant sur les possibilités de reprise », a estimé Daniel Percheron hier. W

O. A.