L'ONU veut assister les migrants

— 

Le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a décidé d'établir

une présence à Calais à partir du 3 juin, a annoncé hier son représentant à Paris, Francisco Galindo. Il a souligné que Calais « n'est pas un problème exclusivement français ». « S'il y a en Europe, un pays de destination, le Royaume-Uni, il y a aussi des pays d'entrée et de transit comme l'Italie, la Grèce, Malte, Chypre ou encore l'Espagne », a-t-il expliqué à l'AFP. La France a annoncé le mois dernier la fermeture à Calais de la « jungle » où se concentraient des centaines de migrants espérant passer en Angleterre. Le gouvernement a assuré en même temps que « les migrants ne seront pas abandonnés ». Le HCR a vu dans ces mesures une « porte ouverte » pour intervenir à Calais. Il s'est donné pour mission de « fournir l'information de façon impartiale pour que les personnes sachent qu'elles peuvent demander l'asile en France ». Il s'agit de les soustraire à « l'emprise des passeurs » qui chercheraient à les dissuader de poursuivre des démarches en France ». W

O. A.