Lille : Les Fatals picards dénoncent des agressions sexuelles survenues pendant leur concert

VIOLENCES Dans un post et une vidéo publiés sur leur page Facebook, les membres des Fatals picards relaient les témoignages de femmes victimes de « gestes très déplacés » et d'« agressions sexuelles » au cours de leur concert à Lille

Mikaël Libert
— 
Le groupe les Fatals picards en concert (illustration).
Le groupe les Fatals picards en concert (illustration). — SADAKA EDMOND/SIPA
  • Les Fatals picards et Marcel et son orchestre donnaient un concert, samedi, au Zénith de Lille.
  • A l’issue du concert, les artistes ont reçu des plaintes de plusieurs spectatrices qui assuraient avoir été victimes d’agressions sexuelles.
  • Dans un post sur leur page Facebook, les Fatals picards ont exprimé leurs regrets pour des actes qu’ils dénoncent depuis 30 ans.

Samedi, au Zénith de Lille, les Fatals picards et Marcel et son orchestre donnaient un concert dans la joie et la bonne humeur devant une foule enjouée et remuante. Mais la fête a tourné au cauchemar pour plusieurs spectatrices, victimes d’agressions sexuelles. Ce sont les deux groupes qui ont dénoncé le « comportement de quelques spectateurs » sur la page Facebook des Fatals picards.

« Ça fait 30 ans qu’on le dénonce… », peut-on lire en titre de la vidéo dans laquelle les chanteurs des deux groupes s’insurgent des faits qui leur ont été rapportés. « De nombreuses personnes présentes ce samedi, en majorité des femmes, nous ont fait part de leur plus que légitime colère devant le comportement de quelques spectateurs visiblement très peu au fait des règles élémentaires en matière de bienséance », est-il écrit dans un post largement commenté. Parmi les plaintes reçues, les Fatals picards listent des « gestes très déplacés, des propos presque tout autant, des agressions sexuelles ».

« Ce n’est pas à vous que j’en veux mais à ces porcs »

Outre les témoignages reçus en privé par le groupe, d’autres victimes se livrent dans les commentaires du post Facebook. « Pour ma part, gestes déplacés, et surtout un verre de bière entier à travers le visage », dénonce Patty. « J’avoue que nous étions avec 5 filles pour 4 hommes. Nous en avons remis pas mal en place », reconnaît Dany. « Ce n’est pas à vous que j’en veux mais à ces porcs qui profitent de tout instant pour faire ressortir le plus primaire de l’être humain », tient à souligner Lafée.

D’une même voix, les deux groupes expriment leurs « sincères regrets » pour « ces comportements condamnables ». Ils assurent qu’ils feront leur possible pour « les rayer de la carte de nos concerts ». Aucune procédure judiciaire n’a été engagée au moment où nous écrivons ces lignes.