Lille : La mairie assume son choix d'un nouveau tram qui évite le centre-ville

TRANSPORTS La ville de Lille a livré sa contribution à l’élaboration des futures infrastructures de transports de la métropole, notamment sur les deux lignes de tramway qui devraient être construites dans les prochaines années

Mikaël Libert
— 
Le tramway de Lille.
Le tramway de Lille. — M.Libert / 20 Minutes
  • Les futures infrastructures de transports de la métropole lilloise sont actuellement en concertation.
  • Il est notamment question de la construction de deux lignes de tramway et de lignes de bus à haut niveau de service.
  • A Lille, la municipalité estime plus pertinent un tramway desservant les quartiers que le centre-ville, déjà bien pourvu en transports.

La nouvelle étape du schéma directeur des infrastructures de transports (SDIT) de la métropole européenne de Lille (MEL) est en phase de concertation jusqu’au 5 avril avant de passer devant les élus métropolitains, fin juin. Lille est particulièrement concernée, notamment parce que son territoire sera traversé par une nouvelle ligne de tramway dont le tracé reste à définir.

Le tracé de la nouvelle ligne de tramway comme le souhaiterait Lille.
Le tracé de la nouvelle ligne de tramway comme le souhaiterait Lille. - Ville de Lille

Dans l’idée, la ville de Lille est plutôt favorable pour accueillir une partie de la nouvelle ligne de tramway qui doit desservir la métropole du nord au sud, entre Wambrechies et Seclin. Restait à déterminer comment cette ligne allait traverser Lille et tout le monde n’est pas d’accord sur ce point. Quand « certains » imaginaient déjà un tram passant par le centre-ville, notamment l’opposition municipale Lrem, la municipalité, elle, ne le voit pas ailleurs qu’en périphérie.

Une « nécessité environnementale et sociale »

« L’itinéraire du futur tramway s’effectue sur l’ouest de la ville afin de pouvoir relier les 3 secteurs nord, sud et ouest de la ville », imagine la mairie, dans l’idée « d’amener le tramway vers les quartiers Faubourg de Béthune, Bois-Blancs, Lille-Sud, Moulins, Fives ». Un choix politique que la mairie explique par une « nécessité environnementale et sociale » qui permettrait aussi le « renouvellement urbain » et le développement économique de ces quartiers. Ce « ring tramway » lillois desservirait en outre les projets en cours, notamment celui de la future nouvelle Cité administrative.

Pour la municipalité, l’hypothèse d’un tracé traversant le centre-ville n’est pas pertinente à plusieurs titres. D’abord parce que cela aggraverait la « fracture urbaine», mais surtout parce que le centre-ville est déjà largement desservi par les métros et les bus. Et à l’argument des métros bondés aux heures de pointe, Lille oppose « l’arrivée des rames de 52 mètres sur la Ligne 1 et l’augmentation de la capacité sur la Ligne 2 ».