Hauts-de-France : Plume, la trottinette électrique super stylée made in Nord-Pas-de-Calais

MOBILITE Une entreprise nordiste a conçu un modèle de trottinette électrique en circuit court, presque entièrement fabriquée dans les Hauts-de-France. Une démarche audacieuse face aux géants chinois du secteur

Mikaël Libert
— 
Plume, la trottinette électrique made in Nord-Pas-de-Calais.
Plume, la trottinette électrique made in Nord-Pas-de-Calais. — Plume
  • Un entrepreneur nordiste se lance dans la fabrication de trottinettes électriques made in France.
  • L’engin, baptisé Plume, est conçu pour durer dans le temps et pour pouvoir être réparé facilement.
  • Le véhicule permet d’emporter 120 kg sur 45 ou 70 km à une vitesse constante sans perte de puissance.

Plume, la trottinette qui envoie du lourd. Alors que les prix des carburants ont atteint des sommets, il n’a jamais été aussi pertinent de réfléchir à d’autres moyens de se déplacer que la voiture. C’est d’autant plus vrai dans les grandes villes où la micro-mobilité se développe presque aussi vite que le cours du baril grimpe. Sur ce créneau, il va falloir compter sur un nouvel acteur, français qui plus est : Plume. Basée à Saint-André, près de Lille, cette entreprise a développé un modèle de trottinette électrique qui coche toutes les cases de la mobilité écoresponsable.

Le patron de Plume, Fabrice Furlan, a bossé pendant 20 ans chez Décathlon, essentiellement dans le domaine de la mobilité décarbonée. Autant dire qu’il maîtrise le domaine et connaît les usages et les attentes des utilisateurs de vélos et autres trottinettes. Et c’est sur ce dernier moyen de déplacement qu’il a décidé de se lancer, mais pas dans l’idée de faire comme tout le monde. « La concurrence est très présente mais la France est aussi l’un des plus gros marchés dans ce domaine. C’est d’autant plus aberrant de voir que les produits proposés aujourd’hui pour la mobilité écoresponsable viennent de l’autre bout du monde », constate l’entrepreneur.

80 % made in Nord-pas-de-Calais, 100 % made in France

Par conséquent, Plume a largement privilégié le circuit court. Une démarche qui lui permet d’arborer le pointilleux label « origine France garantie ». Les pièces plastiques sont moulées à Famars, dans le Nord, l’électronique vient de Verquin, dans le Pas-de-Calais, les structures mécaniques et l’assemblage de l’engin sont réalisés à Roubaix. « Il n’y a que les batteries qui arrivent de notre fournisseur Gouach, à Bordeaux. C’est aussi un choix car cette entreprise propose des batteries 100 % réparables et durables », précise Fabrice Furlan.

Réparable et durable, c’est aussi le cas de la trottinette en elle-même. Déjà, le châssis en acier est garanti 5 ans. Au-delà de ça, l’ensemble du véhicule a été pensé pour résister au temps et, en cas de galère, pouvoir être réparé. « Toutes les pièces sont disponibles et, la plupart du temps, les clients peuvent même effectuer les réparations eux-mêmes en suivant des tutoriels en vidéo », assure le patron de Plume. Son moteur d’une puissance nominale de 500 W, 1.000 W au maximum, et sa batterie qui balance du 48 V permettent à cette trottinette d’emmener une personne de 120 kg à sa vitesse maximum (25 km/h) sur un petit dénivelé sans peiner. « Tous les composants sont surdimensionnés, ce qui participe aussi à la durabilité du véhicule », affirme l’entrepreneur.

Alors évidemment, tout cela a un coût. Comptez entre 1.099 et 1.399 euros selon l’autonomie choisie, 45 km ou 70 km, alors que la plupart des modèles concurrents se placent sous la barre de 1.000 euros. Mais, pour ce prix, la Plume possède des équipements de série que l’on ne voit pas ailleurs : des leds avant et arrière, un véritable phare, des clignotants et un grand écran numérique. « Proposer un produit de cette qualité, fabriqué en France dans cette gamme de prix est un vrai défi », reconnaît Fabrice Furlan.