Lille : Une collection unique de pièces de monnaie mise aux enchères

COLLECTION Suite au décès d'un médecin lillois, grand collectionneur de monnaies anciennes, une vente aux enchères exceptionnelle se déroule pendant deux jours, à Lille

François Launay
— 
Ce genre de pièces sera mis aux enchères
Ce genre de pièces sera mis aux enchères — Etude de Maître Wattebled
  • Une collection exceptionnelle de pièces de monnaie est mise aux enchères ces 26 et 27 janvier à Lille.
  • Antiques, royales ou étrangères, ces monnaies proviennent de la collection d’un collectionneur lillois décédé récemment.
  • Cette collection est estimée à 1,3 million d’euros.

« C’est une collection impressionnante par la quantité, la qualité et la rareté des pièces présentées. C’est vraiment spectaculaire ». Expert numismate auprès de la cour d’appel de Paris, Thierry Parsy est resté bouche bée devant la collection de pièces de monnaie du Docteur F, un médecin lillois décédé récemment et dont la famille a décidé de mettre aux enchères son trésor. En plus d’un demi-siècle, il a collectionné plus de 800 pièces qui sont mises aux enchères ces mercredi 26 et jeudi 27 janvier au  couvent des Minimes de Lille.

« On a vraiment des choses qu’on ne voit quasiment jamais sur le marché, avec des pièces très rares dans un bon état de conservation. Il y a aussi l’ensemble de la documentation du docteur F qui menait sa collection d’une manière scientifique. Tous les experts en numismatique le connaissaient. Il achetait aussi bien dans les ventes publiques que privées. C’est vraiment une collection type comme on en fait presque plus », reconnaît Baptiste Portay, commissaire-priseur.

Une collection évaluée à 1,3 million d’euros

Depuis l’annonce de la vente aux enchères, les collectionneurs se renseignent pour acquérir des pièces de ce trésor évalué au minimum à 1,3 million d’euros. Monnaies antiques, royales ou étrangères, la collection du Docteur F traverse les époques en partant du IVe siècle avant Jésus-Christ jusqu’à la Ve République. Parmi les pièces rares, on trouve de la monnaie royale très recherchée.

« Il y a notamment la demi-louis et le quatre louis qui sont des pièces qui ne circulaient qu’à la table du jeu du roi Louis XIII et qui n’étaient réservées qu’au roi et à sa cour. Il y a aussi l’essai de l’écu aux deux effigies de Louis XIII et Louis XIV, qu’on a au tout début du règne de Louis XIV, qui était encore enfant. Il y a son portrait sur une face et le buste de son père sur l’autre face », détaille Thierry Parsy. De quoi faire monter les enchères dans une vente sans équivalent dans le secteur depuis des années en France.