Nord : Le Messi de la frite vient de remporter son troisième titre de meilleure friterie de France

BIEN DOREE David Fontaine, propriétaire de la Frite à Dorer à Wambrechies, vient de remporter pour la troisième fois le titre de meilleure friterie de France

François Launay
— 
La frite mayo connaît un succès fou
La frite mayo connaît un succès fou — La Frite à Dorer
  • Pour la troisième fois en sept ans, une friterie de Wambrechies a remporté le titre de meilleure friterie de France.
  • David Fontaine, propriétaire de La Frite à Dorer, explique à 20 Minutes les secrets d’une réussite croustillante qui fait des jaloux.

C’est un peu le Messi de la frite. A 46 ans, David Fontaine vient de décrocher pour la troisième fois le titre de « meilleure friterie de France ». Un triplé historique (2014, 2019, 2021) pour le propriétaire de la Frite à Dorer, une baraque à frites installée dans la commune de Wambrechies, à quelques kilomètres de Lille. Mais ce trophée, remis par le site spécialisé  Les-Friteries.com, qui se base sur les avis des consommateurs, ne monte pas à la tête du spécialiste de la patate.

« Je n’ai pas inventé l’eau tiède ni le fil à couper le beurre (rires). Je fais des frites comme si c’était pour moi. Ça fait 18 ans que j’ai appris à faire ça et je continue à perpétuer la chose », explique le lauréat. Mais quand même, il y a bien un secret pour rafler les votes des clients, non ? « Je ne choisis pas forcément le moins cher. On essaie, on goûte et on prend les meilleures matières premières même si ça coûte ce que ça coûte. Je travaille au gras de bœuf comme les anciens et en double cuisson évidemment. Quant à la variété de pommes de terre, elle change en fonction des saisons », poursuit le friteur qui travaille avec trois salariés. 

La Frite à Dorer est installée à Wambrechies
La Frite à Dorer est installée à Wambrechies - La Frite à Dorer

Entre 4 et 6 tonnes de frites vendues par mois

Installé à Wambrechies depuis 2011, David Fontaine écoule tous les mois entre 4 et 6 tonnes de frites fraîches qui arrivent à la friterie déjà coupées et épluchées par sacs de dix kilos. Les prix sont compris entre 2,30 euros la frite enfant (une personne) jusqu’à 3,90 euros pour la grande frite sur laquelle peuvent facilement manger trois personnes, proportions nordistes oblige.

Et les titres répétés de meilleure friterie de France augmentent forcément la clientèle surtout en janvier quand le classement sort. Si la plupart des gens apprécient l’expérience de goûter la meilleure frite de France, le trophée amène aussi son lot d’énergumènes.

Un titre qui suscite des jalousies

« J’ai déjà eu des gens qui ont fait vingt minutes de route pour venir commander une frite avant de repartir chez eux pour la manger. Forcément, les frites étaient froides et ramollies en rentrant chez eux et ils m’ont fait un commentaire cinglant. Mais, je suis un friteur, pas un magicien », s’agace un peu le Nordiste.

D’ailleurs, David Fontaine le reconnaît, ce titre suscite des jalousies chez la concurrence qui se venge via des commentaires négatifs. Il faut dire que le trophée a aussi un enjeu économique. La victoire au concours permet souvent au vainqueur de plus que doubler son chiffre d’affaires les semaines qui suivent. De quoi avoir la patate.