La dentelle a (enfin) droit à sa Cité à Calais

Thierry Butzbach

— 

Cela n'a pas été facile, mais Calais honore enfin sa dentelle. La Cité de la dentelle, lieu à la gloire de l'industrie emblématique de la ville des Six Bourgeois, sera présentée à la presse aujourd'hui. Le projet a mis plus de vingt ans à se concrétiser. Les problèmes de construction ont succédé aux annulations d'appels d'offres, entraînant de nombreux retards. Mais la ligne d'arrivée est en vue. La Cité internationale de la dentelle et de la mode ouvrira ses portes au public dans deux mois.

Ce projet de 20 millions d'euros est vital pour le rayonnement de Calais. « Ce sera sera un élément structurant pour la ville », souligne Antoine Deguînes, l'adjoint au maire chargé de la Culture. Le musée se donne comme objectif de séduire, dès 2010, 100 000 visiteurs sur les 30 millions de personnes qui transitent chaque année par Calais.

Le musée prend place dans l'ancienne usine Boulart, une bâtisse typique de l'architecture industrielle du quartier de Saint-Pierre. Conduite par les architectes parisiens Alain Moatti et Henri Rivière, la rénovation du bâtiment souligne la valeur du patrimoine, tout en s'ouvrant aux lignes contemporaines. Une longue façade en verres sérigraphiés vient ainsi se greffer sur les murs extérieurs d'origine. A l'intérieur, 2 500 m2 d'exposition seront consacrés à l'aventure industrielle de la dentelle à Calais et à la mode en dentelle. Quatre énormes métiers à tisser Leavers permettront d'appréhender la complexité de fabrication de cette étoffe dont la lingerie raffole.

Par ses activités (défilés, ateliers d'initiation, etc.), la Cité ne se veut pas seulement un lieu de mémoire, mais aussi un lieu de vie. Une gageure, à l'heure où l'industrie dentellière locale semble vivre ses dernières heures. En 1910, la ville comptait près de 600 fabricants et faisait vivre 30 000 personnes, soit la moitié de la ville. Un siècle plus tard, ils ne sont plus que huit, pour 500 emplois. Et le plus important d'entre eux, Noyon, est en redressement judiciaire. W