Le Grand Stade achève sa première enquête

— 

Il y a encore du travail. C'était hier la fin de l'enquête publique sur la préparation du terrain qui doit accueillir le Grand Stade entre Lezennes et Villeneuve-d'Ascq. Et le public a été plutôt inspiré. « La plupart des remarques portent sur les nuisances aux riverains, les problèmes de circulation, de bruit, de trépidations liées au chantier », expliquait hier Arnaud de Monclin, le commissaire enquêteur. L'association les 2sous du Grand Stade est venue y ajouter ses inquiétudes sur le ruissellement des eaux de pluie ou de lavage, « encore trop peu étudiées ». « A l'époque, on mettait n'importe quoi dans ces buttes. Evidemment, il faudra affiner avec d'autres analyses », a confirmé le commissaire. Le préfet ne devrait pas rendre son avis avant plusieurs semaines. W

O. A.