Lille : Le procès pour « abus de confiance » de l’ex-ministre Alain Griset a été reporté au 25 mai

JUSTICE L'ancien ministre aux PME, Alain Griset, doit comparaître, mardi, devant le tribunal correctionnel de Lille, près d'un mois après une condamnation

20 Minutes avec AFP
— 
Alain Griset, lors de sa comparution au tribunal judiciaire de paris, en octobre 2021.
Alain Griset, lors de sa comparution au tribunal judiciaire de paris, en octobre 2021. — Jeanne Accorsini / SIPA

Mise à jour, mardi à 16 h 30 : Le procès d’Alain Griset pour « abus de confiance » a été reporté au 25 mai, à la demande de la défense du prévenu.

Nouveaux déboires judiciaires en vue. L’ancien ministre délégué aux PME, Alain Griset, doit être jugé, mardi, devant le tribunal correctionnel de Lille pour « abus de confiance ». Il y a environ un mois, il a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour « déclaration incomplète ou mensongère »  de sa situation patrimoniale.

Une somme de 130.000 euros placée sur le PEA du ministre

Alain Griset devra répondre d'« abus de confiance » aux dépens de la Confédération nationale de l’artisanat des métiers et des services (Cnams), selon une source judiciaire. Parmi les sommes en jeu, 130.000 euros placés sur le PEA du ministre et qui appartenaient à la Cnams du Nord, une organisation interprofessionnelle qu’Alain Griset dirigeait alors depuis 1991.

Sur ce volet, l’ex-ministre encourt cinq ans d’emprisonnement et 375.000 euros d’amende, selon le parquet de Lille. Il s’agit d’un des volets du dossier qui lui a valu sa condamnation, le 8 décembre, à six mois d’emprisonnement avec sursis et une peine d’inéligibilité de trois ans avec sursis. Il avait démissionné du gouvernement dans la foulée.