Hauts-de-France : La région quitte le trio de tête des plus peuplées, dépassée par la Nouvelle-Aquitaine

DEMOGRAPHIE La population des Hauts-de-France stagne depuis six ans, au point de se voir dépasser, cette année, par celle de la Nouvelle-Aquitaine

Gilles Durand
Illustration de la population lilloise.
Illustration de la population lilloise. — Chine Nouvelle / SIPA

Ejectée du podium par la Nouvelle-Aquitaine. Au 1er janvier 2019, la région Hauts-de-France comptait 6.005.000 habitants,  selon les derniers chiffres de l'Insee. Une population qui a stagné (+ 0,05 %) entre 2013 et 2019 alors qu’elle progresse au niveau national à un rythme de + 0,4 % par an. Ainsi, les 2.900 habitants gagnés en moyenne par an ne suffisent plus pour rester dans le trio de tête des régions les plus peuplées de France.

Talonnée par l’Occitanie

Les Hauts-de-France passent à la 4e place, derrière l’Île-de-France (12 millions d’habitants), l’Auvergne-Rhône-Alpes (8 millions) et, désormais, la Nouvelle-Aquitaine (6.010.300). « Si les tendances se confirmaient, la région pourrait être très vite devancée par l’Occitanie (5,9 millions), une des régions les plus attractives avec un excédent migratoire de + 0,7 % par an », constate l’Insee.

Comment expliquait ce recul ? Un déficit migratoire persistant, mais surtout une diminution du solde naturel, c’est-à-dire que le nombre de naissances baisse par rapport au nombre de morts.

Des cinq départements, seul celui de l’Oise maintient une croissance de population significative. Enfin, les aires du sud de la région, ainsi que celle de Lille et d’Amiens, continuent de doper une attractivité qui fait globalement défaut depuis plusieurs années.