La communauté urbaine se bouge sur la question de la mobilité

Vincent Vantighem

— 

Il ne va pas y aller par quatre chemins. Vice-président (Verts) en charge des Transports à la communauté urbaine de Lille (LMCU), Eric Quiquet va proposer à ses collègues, cet après-midi, d'entériner les grandes orientations en matière de transports pour les dix prochaines années.

G

Le principe général Aujourd'hui, 54 % des déplacements au sein de la métropole s'effectuent en voiture. Tablant sur une hausse du pétrole, Eric Quiquet propose de ramener ce taux à 35 %. A l'inverse, la part des transports collectifs (10 % aujourd'hui) serait multipliée par deux, celle du vélo par cinq. Le coût des investissements nécessaires pour y parvenir est estimé à 1,7 milliard d'euros sur dix ans.

G

Le métro doublé et étendu Pour éviter une thrombose, il faut doubler les rames de métro sur la ligne 1. Sauf que les stations ne sont pas prévues pour évacuer deux fois plus de monde en cas d'incident. « On va lancer des études. Le chantier durera jusqu'en 2014, pour une ouverture doublée en 2015 », détaille Eric Quiquet. Des rames supplémentaires vont être achetées. Le métro pourrait aussi être étendu d'une station vers Eurasanté. Coût : 565 millions d'euros.

G

Le tram-train C'est un vieux serpent de mer. On en parle depuis plus de dix ans, mais le tram-train n'a toujours pas posé une roue en ville. Des études doivent être menées d'ici à la fin du mandat pour deux lignes. L'une reliant le Sud (Seclin) au Nord (Comines) ; l'autre reliant l'Ouest (Don-Sainghin) à l'Est (Baisieux). Les frontières de la communauté urbaine seraient allégrement dépassées, notamment pour desservir l'Artois. « Le conseil régional a participé au tram de Valenciennes. Il pourrait nous aider financièrement là-dessus », poursuit l'élu. Coût : 800 millions d'euros.

G

Un nouveau plan bus Parent pauvre du transport lillois, le bus a bénéficié depuis 2006 d'un coup de pouce considérable avec l'achat de nouveaux véhicules. « Il faut poursuivre dans cette voie », pense Eric Quiquet qui propose l'achat de cent bus entre 2011 et 2013 pour, entre autre, créer des lignes autour de Lille. Coût : 40 millions d'euros.

G

Le vélo en libre-service En retard sur Lyon, Paris ou Toulouse, Lille a voulu attendre avant de trouver le bon dispositif de vélos en libre-service. Un plan général de développement des pistes cyclables et des garages à vélos est prévu. Avec, cerise sur le gâteau, la mise à disposition de 5 000 bicyclettes d'ici à 2012.

G

La billettique Le seul moyen de favoriser l'utilisation des transports en commun, c'est de faciliter la vie quotidienne des usagers. Un pass permettant de prendre tous les transports en commun dans la métropole, ses alentours et même se rendre en Belgique est déjà à l'étude. Coût : 27 millions d'euros. W