Lille : Des vélos et des travaux pour le dernier conseil métropolitain de 2021

INSTITUTIONS « 20 Minutes » revient sur plusieurs délibérations adoptées lors du dernier conseil de la Métropole européenne de Lille (MEL) avant la fin de l’année

Mikaël Libert
— 
Les nouveaux V'Lille déployés depuis avril.
Les nouveaux V'Lille déployés depuis avril. — Ilévia
  • Le dernier conseil de l’année de la Métropole de Lille s’est tenu vendredi.
  • Les grandes lignes de l’orientation budgétaire pour 2022 ont été données, avec une priorité donnée à la transition écologique.
  • Le développement du vélo n’est pas en reste, avec davantage de stations V’Lille et des aménagements de voies vertes.

Avant de prendre leurs vacances de fin d’année, les élus de la Métropole européenne  de Lille (MEL) se sont réunis une dernière fois vendredi. Le conseil métropolitain en a profité pour voter de nombreuses délibérations, dont certaines devraient intéresser particulièrement les habitants de la métropole, notamment  les cyclistes.

Encore davantage de V’Lille

Alors que Roubaix ne tarit pas d’éloges sur son nouveau service de trottinettes et de vélos électriques en libre-service, la MEL a décidé d’agrandir encore davantage le réseau de V’Lille. Le souhait, exprimé en septembre, d’essaimer 38 nouvelles stations sur le territoire métropolitain, a été voté. La force de frappe du V’Lille passera donc de 223 à 261 stations, essentiellement au nord de Lille, au cours de l’été prochain. La MEL va aussi installer 65 terminaux de paiement électroniques.

Bichonner la voirie

Il ne s’agit pas seulement de mettre des vélos sur les routes, encore faut-il que celles-ci soient praticables. Dans son plan pluriannuel d’investissements (PPI), voté vendredi pour la période 2022-2026, la MEL a défini comme priorité le développement du réseau cyclable. Sur les 75 millions d’euros consacrés sur l’ensemble le mandat aux aménagements cyclables, 60 vont être mis en œuvre d’ici à la fin 2024, notamment pour les travaux de trois voies vertes.

Investir pour l’avenir

La fin d’année est aussi le moment de finir les orientations budgétaires. Les élus ont donc voté les grandes lignes pour 2022. Et si les chiffres donnés pourront être précisés lors du vote du budget final, la tendance, elle, ne devrait pas changer. Ainsi, on sait déjà que la plus grosse enveloppe, 140 millions d’euros, sera consacrée à « la préservation de la ressource en eau, la qualité de l’air et des sols ainsi que de la biodiversité et des espaces naturels », sans oublier le traitement et la valorisation des déchets.

Près de 120 millions doivent servir à l’amélioration de la mobilité et à la réduction des transports polluants. Cela se traduira, par exemple, par l’investissement dans des navettes électriques ou le renouvellement des rames de tramway. On apprend aussi que 105 millions d’euros seront consacrés à des investissements de voirie, notamment pour la LINO Sud, projet qui vient de faire l’objet d’un recours de plusieurs associations devant le tribunal administratif de Lille.