Coronavirus en Hauts-de-France : Le « plan blanc » réactivé dans tous les hôpitaux de la région

HÔPITAUX « La pression » que fait peser l’épidémie de Covid « sur les lits de réanimation et d’hospitalisation » nécessite, une fois de plus la réorganisation des hôpitaux

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration d'un transport d'une personnes atteinte du Covid-19
Illustration d'un transport d'une personnes atteinte du Covid-19 — ISA HARSIN/SIPA

Mauvaise nouvelle. L’Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France a annoncé, ce vendredi, l’extension du « plan blanc » à l’ensemble de la région en raison de « la pression » que fait peser l’épidémie de Covid-19 « sur les lits de réanimation et  d'hospitalisation conventionnelle ».

L’ARS avait déjà activé cette semaine le « plan blanc » dans plusieurs territoires – métropole lilloise, Hainaut et Oise – et demandé à l’ensemble des établissements de la région d’ouvrir « 114 lits de soins critiques et 260 lits de médecine » supplémentaires « à l’horizon de la mi-décembre », pour « anticiper tout risque de saturation en cette fin d’année ».

Opérations déprogrammées

L’extension à toute la région du « plan blanc » – qui permet notamment de déprogrammer des opérations et de réaffecter des personnels vers les services de soins critiques – s’explique par « l’évolution rapide de la situation épidémique » et « l’augmentation du nombre d’admissions de patients Covid dans les services hospitaliers ».

Au 9 décembre dans les Hauts-de-France, 183 malades du Covid étaient pris en charge en lits de soins critiques et 559 en hospitalisation, selon l’ARS des Hauts-de-France. Les ARS de six autres régions ont déjà annoncé ces derniers jours le déclenchement du «plan blanc» dans tous leurs hôpitaux et cliniques.