Lille : La métropole va investir deux milliards d’euros pour rénover 14 quartiers populaires dans les prochaines années

URBANISME La métropole de Lille a signé, ce mardi, avec différents partenaires, la seconde phase du nouveau programme de renouvellement urbain pour les quartiers populaires

Gilles Durand
— 
La signature du nouveau programme de renouvellement urbain pour quatorze quartiers de la métropole de Lille, le 30 novembre 2021.
La signature du nouveau programme de renouvellement urbain pour quatorze quartiers de la métropole de Lille, le 30 novembre 2021. — G. Durand / 20 Minutes
  • La métropole de Lille a signé, ce mardi, avec différents partenaires, la seconde phase du nouveau programme de renouvellement urbain pour quatorze sites situés dans des quartiers populaires.
  • Près de 3.900 logements sociaux doivent être démolis et reconstruits, 3.400 doivent être réhabilités et 4.000 verront leurs abords réaménagés.
  • La création de pôle de commerces et de services, de même que l’installation de filières d’excellence sont prévus par ailleurs.

C’est reparti pour une tour. La métropole de Lille (MEL) a signé, ce mardi, avec différents partenaires, la seconde phase du nouveau programme de renouvellement urbain pour quatorze sites* situés dans des quartiers populaires. Deux milliards sur la table pour améliorer le quotidien des habitants. Et des allures de déjà-vu.

« Ce n’est pas le tonneau des Danaïdes, insiste Damien Castelain, président (DVD) de la MEL. Il faut investir, investir, toujours investir. On déconstruit, on reconstruit, on améliore. Ce n’est pas en trente ans qu’on peut résorber les problèmes. C’est un travail de longue haleine pour changer l’image de nos quartiers et donner de l’emploi aux jeunes. »

Reconstruction, réhabilitation et aménagement

Concrètement, le programme comprend plusieurs phases d’opérations. Près de 3.900 logements sociaux doivent être démolis et reconstruits, 3.400 doivent être réhabilités et 4.000 verront leurs abords réaménagés. Il est également prévu de rénover ou de construire une soixantaine d’équipements de proximité, ainsi que de réaliser de nouveaux aménagements et espaces publics.

Par ailleurs, la création de pôle de commerces et de services, de même que l’installation de filières d’excellence sont dans les tuyaux. Cela ne fait pas partie du nouveau programme urbain, mais ces quartiers difficiles doivent aussi bénéficier, dans l’avenir, de la nouvelle ligne de tramway, programmée par la Mel à l’horizon 2035, et des bus à haut niveau de service.

Les premiers chantiers seront lancés en 2022 et, dans certains quartiers, les opérations peuvent se poursuivre jusqu’en 2030.

* Sont concernés les « Aviateurs » aux Bois-Blancs, les quartiers anciens de Wazemmes et Moulins, Concorde et Lille Sud, à Lille ; l’Alma, l’Epeule, le Pile et les 3 Ponts à Roubaix ; Lionderie-Trois Baudets à Hem ; le nouveau Mons, à Mons-en-Barœul, les Oliveaux, à loos ; les Villas, à Wattrelos, la Bourgogne, à Tourcoing et le Blanc Riez, à Wattignies.