La SNCF fait le tri à la gare Lille-Délivrance

© 20 minutes

— 

La gare de fret de Lille-Délivrance vivra demain son dernier jour d’activité de triage. Transférée à Somain, près de Douai, dans le cadre du plan de redressement du fret de la SNCF, l’activité de triage employait cent vingt des deux cent vingt salariés du site. Lille-Délivrance n’utilisera donc plus son équipement de triage à haut débit, ne conservant que l’activité liée à la clientèle de la métropole et le relais des parcours longue-distance. « Le Nord-Pas-de-Calais est la seule région de France à disposer de deux gares de triage avec une telle capacité journalière. Somain et Lille-Délivrance étaient utilisées à 50 % », explique la direction régionale de la SNCF. Cinquante postes sont donc créés à Somain. Les soixante-dix salariés restant seront reclassés sur d’autres sites du groupe. « Le fret est promis à une croissance régulière dans les années à venir. Pourquoi se priver d’un équipement aussi efficace ? », s’interroge Pierre Hameaux, l’un des responsables de la CGT cheminots du Nord-Pas-de-Calais. « Le site de Somain a justement été choisi parce qu’il est moderne et qu’il présente des capacités d’extension », assure la SNCF. Mais la compagnie ne prévoit pas de croissance du trafic avant 2007. Un autre point sur lequel un désaccord subsiste avec la CGT. Olivier Aballain