L'espoir s'amenuise pour Cassez

Vincent Vantighem

— 

Elle ne serait pas encore au courant. Selon Proceso, un journal mexicain, la commission chargée de statuer sur le transfèrement de Florence Cassez s'apprêterait à rendre un avis négatif. Condamnée au Mexique à soixante ans de prison pour une série d'enlèvements, la Nordiste de 34 ans avait retrouvé des raisons d'espérer lors du récent voyage de Nicolas Sarkozy à Mexico. « Je l'ai eue au téléphone. Elle va demander son transfèrement dans une prison française, avait expliqué le président de la République. Une commission juridique va étudier cette question. » En cas d'avis positif, la peine de la Française aurait pu être commuée en vingt ans de détention dans l'Hexagone.

C'était il y a trois semaines. Sauf que, selon l'hebdomadaire Proceso, qui cite « des sources proches du dossier », cette commission est sur le point de rendre un avis négatif. « C'est une nouvelle campagne d'intoxication de la presse mexicaine, a réagi Frank Berton, le défenseur de Florence Cassez. La commission doit se réunir avant le 15 avril. On en saura plus à ce moment-là. » En attendant, l'avocat envisage de solliciter un nouveau rendez-vous avec Nicolas Sarkozy pour faire le point sur ce dossier. Hier, l'Elysée s'est refusé à tout commentaire sur ce qu'il ne qualifie encore que de « rumeur ». ■