Lille : Quand le street-art s'invite au musée

CULTURE Au temps des Renarts est une exposition d’art mural réalisée par six artistes nordistes qui ont complètement transformé une salle du musée de l’hospice Comtesse

Francois Launay
— 
Une grande fresque murale sur Lille a été réalisée par les artistes.
Une grande fresque murale sur Lille a été réalisée par les artistes. — F.Launay/20 Minutes
  • Depuis le 10 novembre, une exposition de street-art a investi le musée de l’hospice Comtesse dans le Vieux-Lille.
  • Réalisée par le collectif Renart, association nordiste d’une vingtaine d’artistes de rue, l’expo se veut un lien entre le passé et le présent.
  • Avec ses œuvres à la fois sonores, visuelles et ludiques, Au temps des Renarts est une façon de rendre l’art de rue accessible à tous.

De la rue au musée. Créé il y a une dizaine d’années, le collectif Renart, qui réunit une vingtaine d’artistes nordistes, s'est fait connaître pour ses graffs et fresques murales dans le paysage urbain de la métropole lilloise. Un vrai succès populaire qui a tapé dans l’œil du musée de l’hospice Comtesse​.

Il y a quelques mois, le directeur de l’institution culturelle située en plein cœur du Vieux-Lille a contacté le collectif. L’idée : leur laisser carte blanche dans l’ancienne salle des malades de l’hospice pour une exposition. Avec une consigne à respecter. « Le but de l’expo, c’était de faire le parallèle entre l’exposition permanente et le collectif Renart. Il fallait qu’il y ait vraiment un lien entre les deux », explique Alice Rokita, chargée de communication pour le collectif Renart.

« Le collectif d’artistes a choisi des œuvres en lien avec la ville de Lille. Ils ont détourné des œuvres pour les intégrer dans le décor. Et en faisant des recherches sur le lieu, il s’est rendu compte que la comtesse Jeanne de Flandre (qui a fait construire l’hospice Comtesse en 1237) avait demandé à ses amis de lui traduire le roman de Renart. A partir de ce moment-là, le lien était tout trouvé ».

L'ancienne salle des malades a été totalement transformée
L'ancienne salle des malades a été totalement transformée - F.Launay/20 Minutes

Des œuvres tactiles et sonores

Et voilà comment est né Au Temps des Renarts, le nom de l’exposition ouverte le 10 novembre et à voir jusqu’au 13 mars 2022 au musée de l’hospice Comtesse. Six artistes du collectif (Lady Alézia, Danyboy, Omur-H, Logick, Vianney Daltes et Pi 80) ont chacun réalisé une œuvre qui tisse le lien entre le passé et le présent en mettant en avant le roman de Renart.

Calligraghie, immense fresque murale ou encore audiographes, toutes les œuvres sont interactives, tactiles ou sonores. On peut ainsi toucher et jouer avec un dragon à caresser ou encore cette épatante piste murale musicale sur laquelle les instruments prennent vie en appuyant simplement sur leur nom.

Le chronomix, ?uvre tactile et sonore qui propose un voyage épatant dans le temps er la musique
Le chronomix, ?uvre tactile et sonore qui propose un voyage épatant dans le temps er la musique - F.Launay/20 Minutes

« Cette expo permet d’apporter un peu de jeunesse »

Une belle manière de rendre accessible l’art de rue mais aussi de promouvoir l’art pour tous dans un lieu chargé d’histoire qui ouvre pour la première ses portes au street-art. « Le musée de l’hospice Comtesse est ouvert à l’art contemporain mais c’est la première fois qu’on accueille de l’art mural. D’ailleurs, on attend un public différent. Le public des collections permanentes est un public d’habitués et est un peu plus âgé. Cette expo permet d’apporter un peu de jeunesse, du sang neuf », reconnaît Morgane Jeannesson, attachée de presse du Musée de l’Hospice Comtesse.

Un mix de générations qui pourrait voir le collectif Renart investir prochainement d’autres lieux emblématiques de la ville de Lille. Comme quoi, le roman de Renart a encore beaucoup de pages à écrire.