Lille : Les pédagogies scolaires alternatives passées au crible des rencontres philosophiques de CitéPhilo

REFLEXION Avec la période de fermetures de classe liée à l’épidémie de Covid-19, la question de l’éducation à l’école est posée par le festival de philosophie CitéPhilo

Gilles Durand
— 
Extrait du film «Romani Street View», de l'enseignant nordiste Olivier Pagani, diffusé samedi, dans le cadre des rencontres philosophiques CitéPhilo.
Extrait du film «Romani Street View», de l'enseignant nordiste Olivier Pagani, diffusé samedi, dans le cadre des rencontres philosophiques CitéPhilo. — Capture d'écran
  • Jusqu’au 13 décembre, la 25e édition du festival CitéPhilo s’installe à Lille et dans plusieurs villes des Hauts-de-France pour lutter contre l’idée que la philo est ennuyeuse.
  • Les rencontres philosophiques s’installent, ce week-end, autour d’un écran de cinéma pour visionner des films consacrés aux pédagogies scolaires alternatives.

Opération réveil des neurones. Jusqu’au 13 décembre, la 25e édition du festival de philosophie Citéphilo s’installe à Lille et dans plusieurs villes des Hauts-de-France pour lutter, encore et toujours, contre l’idée que la philo est ennuyeuse.

Au cœur de la centaine de rencontres proposées par les organisateurs, le cinéma se fraie une place de choix, le week-end prochain*, sur le thème des pédagogies scolaires alternatives. Un sujet remis au goût du jour avec les confinements et les fermetures d’écoles liés à l’épidémie de Covid-19.

Google street view au secours des instituteurs

« Avec la période que nous venons de vivre, la question de l’éducation à l’école se pose plus que jamais », explique Jacques Lemière, maître de conférences à l’université de Lille et programmateur de ce week-end. Ainsi, les trois films au programme* abordent chacun un aspect du sujet.

Romani street view, tourné à Lille en 2014, évoque une approche pédagogique, basée sur la méthode Freinet et sur les images de Google street view, permettant de faire adhérer la population Rom à l’apprentissage scolaire. Révolution école 1918-39 se penche sur l’Histoire et décrit les différentes pédagogies alternatives mises en place dans les pays européens sur la voie d’une école nouvelle après la Première Guerre mondiale. « Il s’agissait d’éviter la domestication des citoyens pour en faire de bons soldats », souligne Jacques Lemière.

Emanciper les citoyens

Enfin, un documentaire italien en quatre épisodes, Journal d’un maître d’école, se penche sur le quotidien d’un instituteur qui enseigne au sein d’un quartier difficile de Rome. Ou comment on parvient à convaincre, sans coercition, les parents d’envoyer leurs enfants à l’école. « Ce film ouvre un débat sur la capacité ou non de l’école à émanciper ses citoyens », complète Jacques Lemière.

Créé en 1997, CitéPhilo est organisé chaque année par une association de bénévoles, dont de nombreux professeurs de philosophie et de sciences humaines. Plusieurs rencontres auront lieu dans des lycées de la région pour permettre de toucher les élèves des établissements.

* Samedi, à partir de 16h45 et dimanche, à partir de 10 heures, à l’auditorium du Palais des Beaux-Arts, 18 bis rue de Valmy, à Lille. Entrée gratuite.