Une école lilloise dans l'ouest

— 

L'innovation « made in Lille » a séduit l'US Navy. La marine américaine a accordé un budget de 150 000 dollars au département acoustique de l'ISEN-Lille (Institut supérieur de l'électronique et du numérique) pour le développement d'un logiciel servant à la conception des sonars.

Deux enseignants-chercheurs lillois vont travailler pendant deux ans sur l'amélioration du programme ATILA, lancé il y a quelques années sous la direction de Jean-Claude Debus, directeur du département acoustique. D'abord financé par la marine française, le logiciel est aujourd'hui aussi exploité par les centres de recherches des marines indiennes et canadiennes. Une centaine de laboratoires dans le monde l'utilisent. « Nous sommes les seuls à le développer », annonce-t-on fièrement à l'école d'ingénieurs lilloise, qui compte bien développer d'autres projets. « C'est aussi grâce à la signature de contrats comme celui-là que l'école accroît sa capacité à investir dans la recherche », explique-t-on à l'ISEN. ■ A. M.