Les universitaires n'en finissent plus de défiler

— 

Ils étaient environ 500 étudiants à manifester, hier, à Lille. Un énième rassemblement pour dire « symboliquement non à la LRU, mais souhaiter un dialogue sur les décrets de son application ». Yann est enseignant-chercheur à Lille I et il ne se fait aucune illusion sur une éventuelle abrogation de la loi-cadre LRU : « Le gouvernement ne recule même pas sur les décrets contestés, il reporte seulement. » Lille I, Lille II et Lille III étaient accompagnés des étudiants de Polytech. Pour Claire Bornais, secrétaire adjointe Snesup (Lille I), c'est aussi la dernière déclaration en date, portant sur « un crédit étudiant garanti par l'Etat » qui suscite la colère : « Ça montre bien que le gouvernement souhaite augmenter les frais d'inscription. » ■A. M.