Les personnes âgées dans le viseur

Olivier Aballain

— 

Soit une bande dangereuse écume la région, soit le vol à domicile est devenu un phénomène à traiter d'urgence. Hier, on a appris que deux nouvelles agressions avaient frappé des personnes âgées à leur domicile dans la région. A Oignies, deux septuagénaires ont été surpris et séquestrés à leur domicile vers 22 h, lundi soir, par quatre individus cagoulés. Ceux-ci ont pris la fuite après qu'un incendie s'est déclaré dans le salon, sans que l'on sache s'il avait été allumé sciemment ou non. Et à Wattignies, c'est une femme de 74 ans qui a été ligotée à son domicile par deux individus, également cagoulés, qui en voulaient à sa carte bleue.

Depuis le 15 mars et l'agression très violente de deux octogénaires à leur domicile de Tourcoing, cela fait quatre faits du même type en un peu plus d'une semaine. « C'est vrai que c'est troublant », reconnaît le Parquet de Lille. « Evidemment, les enquêteurs vont rechercher des liens éventuels », renchérit la procureur de Béthune, Brigitte Lamy, en charge de l'affaire de Oignies. De fait, cette dernière agression montre que les malfrats sélectionnent soigneusement leur cible : la propriété est nichée au coeur d'un grand terrain, très calme, et le propriétaire des lieux est un ancien chef d'entreprise. « Ce sont des cibles privilégiées, indique-t-on à la Police judiciaire de Lille, en charge de l'enquête. Mais cela dure déjà depuis plusieurs années. » Pour l'heure, les enquêteurs semblent pencher vers des pistes séparées pour chaque braquage. « On ne retrouve pas les mêmes degrés de violence à chaque fois », indique la PJ. Heureusement. ■