Dunkerque : La douane intercepte une tonne de cocaïne à bord d’un cargo

STUPEFIANTS La Douane avait dans le collimateur un navire battant pavillon libérien arrivant du Brésil après une escale en Espagne et à destination de la Belgique

Mikaël Libert
— 
Les douaniers de Dunkerque ont saisi 1,1 tonne de cocaïne à bord d'un cargo.
Les douaniers de Dunkerque ont saisi 1,1 tonne de cocaïne à bord d'un cargo. — Douane Française
  • Les douaniers de Dunkerque ont intercepté 1,1 tonne de cocaïne vendredi dernier.
  • Les stupéfiants étaient dissimulés à bord d’un cargo à destination de la Belgique.
  • La marchandise a été saisie et l’équipage remis aux policiers de l’OFAST.

Vendredi dernier, ce ne sont pas quelques kilos de cocaïne qui ont été récupérés sur une plage mais bel et bien une tonne dans les soutes d’un cargo. L’opération de la Douane s’est déroulée au large de Dunkerque, dans le Nord, a-t-on appris ce mercredi auprès de la préfecture maritime.

Dans le viseur des autorités, un navire de commerce baptisé « Trudy », battant pavillon libérien qui arrivait du Brésil. Le contrôle a été effectué à l’initiative du centre opérationnel douanier de Nantes en collaboration avec les préfectures maritimes de l’Atlantique et de la Manche Mer du Nord. Sur sa route, le cargo avait effectué une escale en Espagne et devait décharger une cargaison de craie au port d’Anvers, en Belgique.

La drogue découverte après plusieurs heures de fouille

Ce sont les douaniers de la Brigade-Garde-Côtes de Dunkerque, dans les eaux françaises, qui ont intercepté le navire pour le dérouter vers le port de Dunkerque afin de procéder au contrôle. La fouille méthodique du « Trudy » a tout de même pris plusieurs heures mais elle s’est avérée payante. C’est notamment l’intervention d’un chien spécialisé dans la détection des stupéfiants qui a permis la découverte de la drogue.

« Dissimulés derrière une cloison, 40 sacs contenant des pains compacts renfermant une poudre blanche. Les tests de détection anti-stupéfiants ont confirmé la présence de cocaïne », détaille un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances. Le poids total de la marchandise était de 1,1 tonne, soit plus de 50 millions d’euros à la revente au détail sur le marché illicite.

Une enquête a été ouverte par l’office anti-stupéfiants (OFAST). La marchandise et l’équipage du navire ont été remis aux enquêteurs.