Lille : « Mais va te faire… », Martine Aubry en colère contre Eric Zemmour

POLITIQUE La maire de Lille, Martine Aubry, a livré le fond de sa pensée sur la campagne présidentielle

Gilles Durand
— 
Martine Aubry, en 2019.
Martine Aubry, en 2019. — M. Libert / 20 Minutes

Martine Aubry est inquiète. La maire (PS) de Lille a livré, ce lundi, un bilan municipal de rentrée, lors d’un point presse, à Lille. Elle en a profité pour livrer le fond de sa pensée sur l’actualité politique. Et comme d’habitude, Martine Aubry n’a pas mâché ses mots et a sorti la petite phrase. Incomplète, cette fois !

« Mais va te faire… », a-t-elle ainsi lancé à l’encontre des thématiques de campagne électorales que le non encore candidat officiel, Eric Zemmour, lance à tout bout de champ depuis quelque temps.

« Du baratin pour faire monter un tel ou un tel »

« Quand on n’a pas de programme politique, on cherche un bouc émissaire, on sort les vieilles rengaines qui divisent et les propositions les plus trash », s’insurge la maire de Lille, pour qui Eric Zemmour est « le symptôme du délitement de notre société ».

« L’immigration n’est pas un sujet de préoccupation pour les Français, assure-t-elle. Et comment pourraient-ils s’intéresser à la politique si on ne leur parle que de sondages ? Mais qu’en pensent-ils vraiment en dehors de regarder ça comme un match de catch ? Il faut arrêter ça, à moins qu’on veuille faire monter l’extrême droite. »

Et de prédire des « lendemains extrêmement douloureux ». « La politique, c’est se battre pour des valeurs et faire ensemble quand c’est possible. » Or, pour elle, la campagne actuelle de la présidentielle, « c’est du baratin pour faire monter un tel ou un tel ».