Sulfureux incendie à Petite-Synthe

— 

Un épais nuage de soufre, dû à l'incendie d'un entrepôt, samedi matin, près de Dunkerque, (Nord) a fait 8 blessés légers, dont trois par intoxication. La préfecture a dû prendre des mesures de confinement concernant 80 000 personnes jusqu'en milieu de matinée. L'incendie s'est déclenché dans un entrepôt de l'entreprise Citis (non-répertoriée Seveso), dans la zone industrielle de Petite-Synthe, où étaient entreposées 250 tonnes de soufre. « Le stock a pris feu pour une raison qu'aujourd'hui nous ne connaissons pas », a indiqué à l'AFP le sous-préfet de Dunkerque, Jean-Régis Boorius. Cinq personnes ont été blessées à la suite d'accidents de circulation dus au « mur de soufre » qui s'est formé vers 5 h sur l'autoroute A 16 à Petite-Synthe, et trois autres ont été légèrement intoxiquées, selon un bilan de la préfecture du Nord. Cette dernière rappelle « qu'à aucun moment les fumées de l'incendie n'ont présenté de toxicité pour la population, du fait de la très faible teneur en soufre dans l'air ». ■