Pas-de-Calais : Dany Boon entame une tournée des « héros du confinement » pour promouvoir son film

CINEMA Pour son nouveau film où on parle de confinement, Dany Boon a commencé sa tournée de promotion dans le Pas-de-Calais

Gilles Durand
— 
Dany Boon s'est offert un bain de foule lors de la présentation de l'avant-première de son film "8 rue de l'humanité", à Vitry-en-Artois, dans le Pas-de-Calais
Dany Boon s'est offert un bain de foule lors de la présentation de l'avant-première de son film "8 rue de l'humanité", à Vitry-en-Artois, dans le Pas-de-Calais — G. Durand / 20 Minutes
  • L’humoriste Dany Boon était dans une petite commune du Pas-de-Calais pour présenter l’avant-première de son nouveau film 8, rue de l’humanité.
  • La comédie raconte les péripéties entre voisins, lors du confinement.
  • L’avant-première mettait à l’honneur trois jeunes de 20 ans, « héros du quotidien » pendant le confinement

Dany Boon, le retour. L’humoriste nordiste était en terrain conquis, vendredi, pour présenter l’avant-première de son nouveau film 8, rue de l’humanité, qui raconte les péripéties entre voisins, lors du confinement. Et pour lancer son tour de France des projections, le réalisateur avait choisi une petite commune du Pas-de-Calais : Vitry-en-Artois, 4.700 habitants, entre Douai et Arras. Pourquoi ce choix ?

« L’équipe du film a souhaité mettre à l’honneur les vrais "héros du quotidien" : ces voisins qui, comme ceux du film, ont fait preuve de solidarité pendant le confinement », explique Netflix qui diffusera la comédie à partir du 20 octobre. Car fidèle à ses habitudes, Dany Boon a choisi de traiter le thème du confinement sous l’angle de l’humour et des bons sentiments.

« En tant que commerçant, ça nous a beaucoup aidés »

La première étape de cette tournée de promotion passait donc par Vitry-en-Artois, le jour de la « fête des voisins », pour rendre hommage à trois jeunes de 20 ans. Durant le confinement, Léo Guéant, Franck Giloteaux et Wilfried Lallier ont aidé les personnes en difficulté en faisant régulièrement leurs courses.

Les trois jeunes hommes qui ont incité Dany Boon à venir présenter son film dans la petite commune du Pas-de-Calais, Vitry-en-Artois. De gauche à droite: Franck Giloteaux, Wilfried Lallier et Léo Guéant.
Les trois jeunes hommes qui ont incité Dany Boon à venir présenter son film dans la petite commune du Pas-de-Calais, Vitry-en-Artois. De gauche à droite: Franck Giloteaux, Wilfried Lallier et Léo Guéant. - G. Durand / 20 Minutes

« Un jour, on s’est réunis dans un garage et on a décidé de faire ça ensemble, avec l’aide de la mairie », raconte Franck, saisonnier. « En tant que commerçants, ça nous a beaucoup aidés , renchérit Tony, qui tient une friterie dans la commune. Et puis, faire ça sans rien demander, de nos jours, c’est rare. »

A l’époque, l’initiative du trio a été relayée par la presse locale et, à en croire le maire de la commune, Pierre Georget, « c’est la maman de Dany Boon qui a envoyé l’article à son fils ». Voilà comment Vitry-en-Artois est devenue, l’espace d’une journée, un mini-festival de Cannes, avec tapis rouge devant la salle des fêtes, transformée, pour l’occasion, en salle de cinéma.

Bain de foule pour Dany Boon

« Nous avons profité de cette avant-première pour inviter aussi les personnes qui se sont dévouées durant le confinement », ajoute monsieur le maire. Ainsi, 144 personnes, parmi lesquelles des pompiers, des enseignants ou encore des couturières de masques, ont pu découvrir le film, dès vendredi soir.

Quant à Dany Boon, il a pu s’offrir un bain de foule avant la projection et réserver une surprise aux écoliers, à l’heure du déjeuner. « Sans prévenir, il leur a rendu visite à la cantine et leur a imité la voix d’Olaf, le personnage qu’il interprète dans le dessin animé La Reine des neiges », raconte un témoin.

« J’étais très intimidé »

Pour Léo, un des « héros du confinement », la rencontre avec l’équipe du film était une aubaine. « Je suis inscrit à l’école L’entrée des artistes à Paris pour devenir comédien, raconte-t-il à 20 Minutes. Ça m’a donc fait très plaisir de pouvoir les côtoyer d’aussi près. »

Depuis fin juillet, les trois amis sont au courant de cette visite et ont pu savourer ce moment particulier. « On a pu discuter avec eux. J’étais très intimidé », avoue Wilfried, étudiant.

Cette tournée des « meilleurs voisins », comme la baptise Netflix, va se poursuivre en octobre. Prochaines avant-premières à La Penne-sur-Huveaune, dans les Bouches-du-Rhône (le 5), Saint-Pée-sur-Nivelle, dans les Pyrénées-Atlantiques (le 7), Guingamp, dans les Côtes d’Armor (le 11) et Etain, dans la Meuse (le 13).