Nord : Le très mauvais bilan provisoire de la mortalité sur les routes

SECURITE ROUTIERE La préfecture du Nord alerte sur la hausse significative du nombre de morts dans des accidents de la route depuis le début de l’année

Mikaël Libert
— 
Un accident entre une voiture et une moto dans le Nord (illustration).
Un accident entre une voiture et une moto dans le Nord (illustration). — SDIS du Nord

Grâce aux confinements décrétés pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, l’année 2020 a vu le nombre de morts sur les routes chuter. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le bilan provisoire de l’accidentalité sur les routes du Nord depuis le début de l’année 2021 est alarmant. A tel point que le préfet de département appelle les usagers de la route à la vigilance.

« À la date du 31 août 2021, le bilan provisoire de l’accidentalité dans le département du Nord fait état de 62 personnes décédées sur les routes entre janvier et août 2021, contre 53 en moyenne sur ces huit mois durant la période 2017-2019 », détaille la préfecture dans un communiqué publié ce mercredi. Cela représente tout de même une hausse de la mortalité de +17 %.

La vitesse, cause principale, et l’alcool en hausse

Sans surprise, ce sont toujours les mêmes facteurs que l’on retrouve. La vitesse reste la principale cause d’accidents mortels, ce facteur étant présent dans 28 % des cas. L’alcool en est un autre, en « nette augmentation » selon la préfecture : l’alcool est la cause de 13 accidents mortels sur 58 au cours des 8 premiers mois en 2021. Il était en cause dans 8 accidents mortels sur 49 en 2017-2019.

Des statistiques qui font hausser le ton au nouveau préfet du Nord, Georges-François Leclerc. Au cours des prochaines semaines, le représentant de l’Etat assure qu’encore davantage de contrôles seront effectués sur les routes du département. Il rappelle aussi que huit voitures radar banalisées à conduite externalisée sont en circulation depuis début septembre sur les axes les plus accidentogènes.