Lille : C’est bientôt la fin des « terrasses Covid »

EPIDEMIE Les mesures prises par la ville de Lille pour aider les bars et les restaurants s'achèvent à la fin du mois de septembre

Mikaël Libert
— 
Des terrasses de restaurants à Lille (illustration).
Des terrasses de restaurants à Lille (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Le 30 septembre, la ville de Lille mettra un terme à son dispositif d’aide aux restaurants et bars consistant, notamment, à leur accorder la gratuité des terrasses. Un geste de solidarité envers les commerçants, particulièrement impactés par la crise sanitaire, qui représente un manque à gagner de plusieurs millions pour la ville.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la mairie de Lille a tâché d’aider au mieux les commerces qui ont été dans l’obligation de fermer leurs établissements au cours de confinements successifs. Pour le secteur des cafés, bars et de la restauration, la municipalité n’a pas perçu la redevance d’occupation de l’espace public versée par les professionnels pour disposer d’une terrasse. Cela valait pour toute l’année 2020 et jusqu’à la fin du mois de septembre 2021.

Une perte de recettes estimée à 2 millions d’euros

La ville avait aussi permis à certains établissements, sous conditions, d’augmenter la capacité de leurs terrasses à la sortie du dernier confinement, le 19 mai. Il s’agissait de compenser l’interdiction de recevoir des clients à l’intérieur des établissements. La mairie avait autorisé les terrasses éphémères sur les trottoirs ou des places de stationnement sacrifiées temporairement.

Ces deux dispositifs prennent donc fin pour un « retour du régime habituel à compter du 1er octobre 2021 », comme cela avait été initialement prévu rappelle la mairie. Entre la non-perception de la redevance des terrasses et les places de stationnement réquisitionnées, la ville estime le manque à gagner à « un montant d’environ deux millions d’euros ».