Lille : La MEL annonce 38 nouvelles stations de V’Lille et la gratuité pour les mineurs

TRANSPORTS Pour les dix ans de le mise en service du V’Lille, la Métropole européenne de Lille (MEL) promet quelques évolutions qui devraient ravir les utilisateurs

Mikaël Libert
— 
Les vélos en libre service V'Lille.
Les vélos en libre service V'Lille. — M.Libert / 20 Minutes
  • Cela fait dix ans que les V’Lille, vélos en libre-service, ont été déployés à Lille.
  • Le succès de ce service ne s’est jamais démenti avec une croissance du nombre d’utilisateurs de 20 % en dix ans.
  • Une quarantaine de nouvelles stations seront implantées et le service sera gratuit pour les mineurs dès 14 ans à partir de janvier prochain.

Il y a dix ans, les premières stations de V’Lille sortaient de terre pour proposer à une partie des habitants de la Métropole européenne de Lille (MEL) des vélos en libre-service pour un coût relativement bas. Une décennie plus tard, le réseau s’est largement étoffé face au succès rencontré.

A son lancement, en septembre 2011, le service de V’Lille comptait une centaine de stations. Selon la MEL, on en dénombre aujourd’hui 223 et 2.200 vélos, répartis sur 14 des 95 communes de la métropole. Très vite, les Lillois ont adopté le système qui a connu une croissance de 20 % de fréquentation en 10 ans. Le seul vrai flop de l’aventure, ce fut la tentative de location longue durée. Lancé lui aussi en 2011, ce service avait été abandonné en avril 2018 alors qu’il ne comptait que 730 utilisateurs.

Davantage de stations dans les endroits les plus fréquentés

Pour l’anniversaire du V’Lille, la métropole annonce la création de 38 nouvelles stations dès la fin de cette année. Leur localisation n’a toutefois pas été précisée, la MEL expliquant néanmoins que les emplacements seront déterminés en fonction notamment de la « densité du milieu urbain » ou de la « proximité avec des lieux attirant beaucoup de public ». Il y aura par ailleurs un jeu de chaises musicales pour redéployer des bornes de stations moins fréquentées vers d’autres plus sollicitées.

Dans la logique de la délibération votée par le conseil métropolitain instaurant la gratuité des transports en commun pour les mineurs, le président de la MEL, Damien Castelain, a annoncé que ce serait aussi le cas pour le V’Lille. Dès janvier prochain, les jeunes de 14 à 18 ans pourront utiliser ce service gratuitement, sous réserve de déposer une caution de 200 euros et d’acheter un « crédit temps » de 5 euros.