londres veut un « camp » à calais

— 

Not in my backyard ! Phil Woolas, ministre britannique de l'Immigration a annoncé, hier, être en négociation avec Paris pour établir un « nouveau camp de détention » dans les environs de Calais pour les migrants tentant de se rendre illégalement en Grande-Bretagne, selon l'AFP.

A l'heure où nous écrivions ces lignes, la France n'avait pas réagi à cette annonce surprenante. Surprenante, car il n'existe actuellement aucun « camp de détention » à Calais. Juste un centre de rétention administrative comme le prévoit la loi française. Mais la volonté britannique est tout autre. « Nous voulons donner plus de publicité aux expulsions. Nous voulons envoyer un message jusqu'en Afghanistan et en Irak », a poursuivi le ministre. Et ce n'est pas un message de bienvenue : si la volonté britannique se concrétise, les migrants arrêtés seraient détenus dans ce camp avant d'être renvoyés dans leur pays par des vols charters affrétés par le Royaume-Uni. ■Vincent Vantighem