LD Lines retire son offre

— 

LD Lines jette l'éponge. L'armateur a annoncé, hier au Havre, avoir retiré son offre de reprise de Seafrance, la filiale maritime de la SNCF qui assure la liaison Transmanche en proie à de grandes difficultés. « Nous avons été approchés il y a six mois par la SNCF. Nous avons fait une offre et à ce jour je n'ai pas de réponse », a indiqué à l'Agence France Presse, Pierre Géhanne, directeur général de LD Lines. « Cette offre de reprise, ça paraît un peu trop beau », nous avait confié Marc Sagot, de la CGT Seafrance il y a un mois. Il avait raison. Mais les « incertitudes quant aux intentions réelles du vendeur » sont elles la seule raison qui ont poussé LD Lines a retiré son offre. Oui, selon Pierre Géhanne qui assure que cette décision n'a rien à voir avec l'annonce, la semaine dernière, d'une offre d'achat de son concurrent Britanny Ferries. Les 1 580 salariés de Seafrance sont donc plus que jamais dans l'expectative. En février dernier, leur direction avait annoncé vouloir supprimer 650 emplois. A moins qu'il y ait un repreneur. ■Vincent Vantighem