Un autre cas apparu à Faches-Thumesnil

INFO 20MINUTES Trois Nordistes ont formé un recours contre un habitant frappé d'une maladie lourdement handicapante et qui avait obtenu un permis de construire...

A Lille, Olivier Aballain

— 

L'affaire Bobillier les a certainement refroidis. Selon nos informations, un cas similaire est apparu en début d'année à Faches-Thumesnil. Frappé d'une maladie lourdement handicapante, un habitant a obtenu un permis de construire pour adapter sa maison à ses besoins. Alors que le chantier était bien engagé, trois de ses voisins ont pris contact avec la mairie. «Ils avaient des remarques à faire sur le permis de construire, ils devaient former un recours gracieux », explique Nicolas Lebas, le maire (Modem). Un recours qu'il a reçu quelques semaines plus tard. « Ils se plaignent que les travaux rajoutent un étage alors que les maisons du lotissement sont toutes de plain-pied, raconte le maire. Il n'y a aucun argument valide contre le permis, j'ai rejeté le recours.» Aucune action en justice n'a suivi.