Coronavirus dans le Nord : Pas (encore) de pass sanitaire pour les grands centres commerciaux

EPIDEMIE L’évolution de la situation sanitaire en « plateau descendant » incite le préfet à retarder la mise en place du pass sanitaire obligatoire pour les centres commerciaux de plus de 20.000 m2

Mikaël Libert
— 
Les allées bondées d'Euralille au 1er jour des soldes d'hiver.
Les allées bondées d'Euralille au 1er jour des soldes d'hiver. — Twitter

Pas de pass pour shopper. C’est ce mardi que devait entrer en vigueur l’obligation de présenter un pass sanitaire pour aller traîner dans les allées des grands centres commerciaux du département du Nord. Que les adeptes non vaccinés de ces endroits se rassurent, la mesure est suspendue.

Les directeurs et les clients des 19 centres commerciaux concernés dans le département peuvent souffler, le nouveau préfet du Nord, Georges François Leclerc, a décidé de « réévaluer » les mesures sanitaires, dévoilées vendredi dernier, concernant les surfaces commerciales de plus de 20.000m2.

Une mesure suspendue et pas annulée

Au vu de « l’évolution de la situation sanitaire sous la forme d’un plateau descendant », le représentant de l’Etat annule donc, pour le moment du moins, l’obligation de présenter un pass sanitaire pour accéder à ces lieux. Dans la même logique, le préfet suspend aussi l’obligation du port du masque dans les lieux ou événements déjà soumis au pass sanitaire.

Pour autant, ces deux mesures pourront très bien être remises au goût du jour en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, laquelle fait l’objet « d’un examen attentif ». Si des facteurs tels que la pression sur le système de soins venaient à se dégrader, le représentant de l’Etat n’aurait plus qu’à appuyer sur le bouton.