Tracteurs et détracteurs ne la ferment pas

— 

« Barnier nous a bernés. » Le cri de révolte des agriculteurs du Nord-Pas-de-Calais contre leur ministre s'est fait entendre, hier, dans les rues de Lille. Plus de quatre cents tracteurs et mille deux cents manifestants avaient répondu à l'appel de la Fédération nationale des syndicats agricoles (FNSEA) et du Syndicat des jeunes agriculteurs pour défiler de l'hôtel de région à la préfecture.

En cause, la nouvelle répartition de la Politique agricole commune (PAC) qui, selon la Fédération agricole, ferait perdre 50 millions d'euros de subvention par an aux exploitants régionaux. « Ces aides représentent la quasi-totalité de notre salaire, ce qui signifie que nous perdons 25 % de nos revenus », se lamente Frédéric Couloumiés, secrétaire général de la FDSEA du Nord.

De son côté, la Confédération paysanne a refusé de s'associer à cette « manifestation lamentable ». « Les aides ne profitent qu'aux plus riches, s'insurge son porte-parole Jean- Michel Sauvage. Il faut en finir avec ce système. » ■ Gilles Durand