Coronavirus à Lille : La braderie aura bien lieu, mais que pour les commerçants lillois

COMMERCE Du 3 au 5 septembre aura lieu une braderie des commerçants lillois pour remplacer la traditionnelle braderie qui a été annulée, fin juin

Gilles Durand
— 
Lille, le 6 septembre 2020. La grande braderie de Lille a été annulée en raison de l'épidémie de coronavirus. La mairie a néanmoins permis la tenue d'une braderie des commerçants au cous du week-end.
Lille, le 6 septembre 2020. La grande braderie de Lille a été annulée en raison de l'épidémie de coronavirus. La mairie a néanmoins permis la tenue d'une braderie des commerçants au cous du week-end. — M.Libert / 20 Minutes
  • Comme l’an dernier, la grande Braderie de Lille a été annulée, mais remplacée par une braderie des commerçants locaux.
  • Cette fois, les commerces auront le droit de déballer sur les trottoirs.
  • Le pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour les chineurs, mais le port du masque, si.

Cette fois, ce ne sera pas la plus grande brocante d’Europe. Du 3 au 5 septembre, la ville de Lille propose, comme l’an dernier, une braderie des commerçants locaux pour remplacer la traditionnelle braderie annulée, fin juin, pour la deuxième année consécutive, à cause de l’épidémie de Covid-19, a-t-on appris ce mercredi, par un communiqué.

Cette braderie new-look se tiendra dans les rues piétonnisées pour l’occasion du périmètre du centre-ville, du Vieux-Lille et de la rue Gambetta, « ainsi que dans tout le reste de la ville pour les rues qui permettent l’application d’un protocole sanitaire strict », précise la mairie.

Port du masque obligatoire

Situation sanitaire oblige, quelques restrictions sont de rigueur : déballage uniquement au droit des façades des commerces, en laissant l’accès à ces derniers, respect d’une bande centrale de circulation d’au moins 4,5 m pour permettre le passage des véhicules de secours, paiement à l’extérieur si possible, mais aussi obligation du port du masque pour les visiteurs sur les secteurs concernés.

« Les bars et restaurants conservent les terrasses éphémères déjà attribuées pour accompagner chaque professionnel dans cette sortie progressive de crise sanitaire inégalée », indique aussi la mairie.

« Une cinquantaine de commerces ont déjà fait la demande pour participer à cet événement, assure Martine Aubry, la maire de Lille. Ce qui me tient à cœur, c’est d’aider un maximum les commerçants dans cette période difficile et qu’on retrouve un peu de gaîté dans la ville, tout en respectant scrupuleusement les règles sanitaires. »

Des animations musicales et la fête foraine

Un programme d’animation sera proposé dans les rues, « autour d’activités musicales mobiles, mais aussi autour de la bande dessinée, en particulier au Musée des Beaux-Arts ». Comme d’habitude, les bouquinistes seront présents à la Vieille Bourse et, cette année, la fête foraine battra son plein sur le Champ de Mars.

« Sauf si la réglementation évolue d’ici là, il n’y aura pas besoin du pass sanitaire », souligne Martine Aubry qui espère « retrouver l’ambiance brocante ».