Nord : Après l’annulation du scrutin, de nouvelles élections vont avoir lieu à Halluin

MUNICIPALES Les élections municipales avaient été annulées à cause de tags injurieux envers le maire sortant qui avait perdu

Gilles Durand
— 
La mairie d'Halluin, dans le Nord.
La mairie d'Halluin, dans le Nord. — Google Maps

Les élections municipales avaient été annulées à cause d’injures sur les murs des bureaux de vote. A Halluin, une commune de 20.000 habitants, dans le Nord, le nouveau maire (DVD), Jean-Christophe Destailleur, a dû laisser sa place, ce jeudi, à une délégation de trois personnes désignée par la préfecture pour administrer la ville jusqu’aux prochaines élections.

Un nouveau scrutin pour élire de nouveaux conseillers municipaux doit être organisé dans un délai maximal de trois mois. D’ici là, ce sont un inspecteur général des ponts, des eaux et forêts à la retraite, un militaire de carrière à la retraite et un administrateur des finances publiques qui vont gérer les affaires courantes.

Défait à 92 voix près

C’est une histoire tags qui a remis en cause l’élection du conseil municipal. En juin 2020, à l’occasion du second tour des municipales, des inscriptions avaient fleuri sur les murs de certains bureaux de vote. Elles visaient le maire (LR) sortant, Gustave Dassonville, dans des propos insultants. Ce dernier, défait à 92 voix près, avait alors saisi le tribunal administratif de Lille pour faire invalider le résultat du vote.

Les juges lui avaient donné raison, estimant que la sincérité du vote avait été altérée à cause de ces inscriptions. La semaine dernière, le 27 juillet, c’est le Conseil d’Etat, sollicité par le nouveau maire, qui a confirmé l'invalidation du scrutin.