Querelles de couleurs

© 20 minutes

— 

Les peintures utilisées dans certaines rénovations de bâtiments sont-elles bien celles d’origine ? La question concerne onze bâtiments, comme la Porte de Paris ou l’Hospice Comtesse, dont la rénovation a été accélérée par Lille 2004. Catherine Monnet, conservatrice du musée de l’Hospice Comtesse et historienne*, a précisé hier que rien n’était sûr. « C’est ce qu’avance l’architecte des monuments historiques pour justifier son choix, mais les représentations iconographiques de l’époque ne le prouvent pas. » « C’est une querelle d’experts, modère le conseiller au Patrimoine de Lille, Dominique Plancke. Personne ne peut prétendre à la vérité historique. » Il reconnaît que si des traces anciennes de peinture ont été retrouvées à Comtesse, le badigeonnement à la chaux de la Porte de Paris tient plus d’un choix esthétique. C. D. * Auteur de Lille : portrait d’une ville, éditions Jacques Marseille.