Hauts-de-France : La région expérimente le permis de conduire presque gratuit pour les jeunes

MOBILITE Une des premières délibérations du nouveau mandat de Xavier Bertrand concerne une aide financière au permis de conduire pour les habitants des Hauts-de-France âgés de 18 à 30 ans

Mikaël Libert
— 
Auto-écoles. (Illustration)
Auto-écoles. (Illustration) — FABRICE ELSNER/20MINUTES
  • Les Hauts-de-France instaurent une aide pour financer l’examen du permis de conduire pour les jeunes de 18 à 30 ans.
  • L’aide sera de 90 % du montant du permis dans la limite de 1.500 euros et sera accordée sous certaines conditions.
  • Si cette expérimentation sur un millier de demandes est concluante, le dispositif pourrait être étendu.

Mardi, se tenait la véritable première séance plénière du conseil régional des Hauts-de-France après la réélection de Xavier Bertrand. Au menu, ce dernier entendait faire voter une délibération pour la mise en place d’une aide au permis de conduire à destination des jeunes de 18 à 30 ans sous certaines conditions. Nouvelle venue dans l’hémicycle, l’opposition constituée de la gauche et des écologistes n’a pas manqué de déposer de nombreux amendements à cette délibération avec une logique qui peut échapper au commun des mortels.

Sans suspense, grâce à sa majorité, Xavier Bertrand n’a eu aucun mal à faire adopter sa délibération instaurant la prise en charge d’une grande partie des frais liés au passage du permis de conduire pour les jeunes de 18 à 30 ans. Il s’agit, pour la région, de financer à hauteur de 90 % le coût du permis dans la limite d’un « prix moyen observé autour de 1.500 euros », assure le président des Hauts-de-France. Soit 1.340 euros.

Un millier de bénéficiaires, pour commencer

Ne vous ruez pas tout de suite pour en bénéficier, il y a des conditions à remplir. Outre le critère d’âge, cette aide est réservée aux demandeurs d’emploi, aux jeunes en formation professionnelle, en apprentissage ou dans un parcours de type Pacea. Il faut par ailleurs résider dans la région et ne pas dépasser un revenu fiscal de 28.200 euros (personne seule) ou de 44.250 euros (personne mariée, pacsée ou vivant chez ses parents). Et si vous cochez toutes les cases, il va falloir être rapide, le dispositif expérimental n’étant réservé, dans un premier temps, qu’aux 1.000 premiers inscrits.

Plusieurs interventions des écologistes avant le vote demandaient l’élargissement du dispositif aux autres moyens de mobilité plutôt que de le limiter « au moyen de transport le plus émissif », a noté Alexandre Ouizille. Karima Delli, l’ex adversaire de Xavier Bertrand aux régionales, souhaite plutôt un « pass mobilité » comprenant la gratuité des trains pour tous les jeunes. Et, dans la foulée, le même groupe d’opposition réclamait l’extension de cette aide au permis de conduire à tous les jeunes de la région.

« Cette proposition, vous l’avez flinguée pendant la campagne et maintenant, vous dites que l’on n’en fait pas assez », s’étonne Xavier Bertrand. Selon lui, la limite de 1.000 bénéficiaires permettrait juste de voir si la cible est atteinte d’ici octobre-novembre. « Mais ce ne sont pas 1.000 que j’ai l’intention de payer. Ce sont au moins 10.000, 20.000 », a affirmé le président de la région.