Hauts-de-France : Le top 5 des expos à faire cet été dans la région

CULTURE Sculptures, photos ou animations, il y en a pour tous les goûts cet été dans la région

Francois Launay
— 
L'exposition Colors au Tri Postal de Lille.
L'exposition Colors au Tri Postal de Lille. — Maxime Dufour
  • Plusieurs expositions d’envergure se déroulent cet été dans les Hauts-de-France.
  • 20 Minutes en a retenu cinq dans une sélection totalement subjective.

Si l’été nordiste n’en finit plus de se faire attendre, ce n’est pas non plus une raison pour rester chez soi. En juillet et août, de nombreuses expositions se déroulent dans la région. Après des mois de confinement, il est temps de rattraper le temps perdu et de découvrir des pépites qui valent le déplacement. 20 Minutes en a retenu cinq dans une sélection totalement subjective.

Les sculptures de Niki de Saint Phalle au Touquet

La célèbre sculptrice autodidacte est à l’honneur tout l’été au musée du Touquet. A travers plus de 40 œuvres, on découvre un panorama de son univers coloré, libre et engagé. « On a une trentaine de sculptures mais aussi des photos d’elle. On a aussi une partie de son mobilier (banc, chaises…) qu’on peut exposer facilement car notre musée est installé dans une villa touquettoise. C’est un nom qu’on espérait exposer depuis longtemps. L’exposition devait se terminer le 24 mai mais en raison du Covid, on a pu la prolonger jusqu’au 5 septembre », explique le musée du Touquet. L’entrée est payante pour les adultes (3,5 euros) et gratuite pour les enfants.

Les couleurs du Tri Postal à Lille

Avec son exposition Colors qui dure jusqu’au 14 novembre, le Tri postal nous invite à interroger notre rapport à la couleur. L'exposition met tous nos sens en éveil et enjoint le visiteur à explorer, sentir, ressentir, entendre, la couleur à travers une série d’installations immersives.

Ouverte depuis le 19 mai, l’exposition a déjà conquis la majorité des visiteurs. « C’est une exposition qui fait du bien à voir après une période qui a été compliquée pour tout le monde. C’est une expo qui s’expérimente, qui se ressent. On a beaucoup d’installations immersives. C’est vraiment une exposition qui se vit », explique Aristide Pluvinage, assistant à la communication au Tri postal. L’entrée est payante pour les adultes (9 euros) et gratuite pour les moins de 18 ans.

Les migrants d’Afrique en photo à Tourcoing

« Mon ami n’est pas d’ici » : c’est le nom de l’exposition photographique présente jusqu’au 22 août à l'Institut du monde arabe de Tourcoing. A travers le travail de huit photographes africains, on traite de la présence de populations issues d’Afrique subsaharienne au sein des pays d’Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Mauritanie, Libye, Égypte, Soudan).

« Ça passe par différentes histoires qui se déclinent de plusieurs façons. Il y est question de la migration mais pas que. On parle aussi des questions d’identité, de la communauté étudiante, des églises ou encore de l’esclavage », raconte Simon Castel, chargé de la communication à l’IMA. L’entrée est gratuite pour tous.

Un alphabet en verre à Sars-Poteries

Les 26 lettres de l’alphabet revisitées en verre. C’est travail de Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, aidé par quatre verriers d’exception, que le Musverre de Sars-Poteries, situé en plein cœur de l’Avesnois, a décidé d’exposer jusqu’au 9 janvier. Les vingt-six lettres sont imaginées et réalisées à partir des quatre principales techniques du verre : le soufflage, le bombage, la pâte de verre et le verre à la flamme. « C’est assez grandiose visuellement car ça prend toute une pièce du musée. C’est très intéressant à voir », assure Felicie Boulanger du Musverre. L’entrée est payante (6 euros) et gratuite pour les moins de 26 ans.

Les sourires du centre-ville de Valenciennes

Pour cette expo, pas besoin de pousser les porters du musée, tout se passe à l’extérieur et est entièrement gratuit. Sous forme de reproductions grand format expliquées et rendues accessibles à tous, l’exposition " Sourire, sourires" du musée des Beaux-Arts de Valenciennes a pour objectif de présenter les œuvres du musée à de nouveaux publics, sur un thème fédérateur. Dans le centre-ville de Valenciennes, neuf étapes attendent les visiteurs jusqu’au 30 août pour aborder le sourire sous les angles les plus divers.