La grogne a toujours cours dans les facs

— 

Les vacances n'ont pas eu raison de la mobilisation universitaire. Toujours en lutte contre la réforme du statut des enseignants-chercheurs, l'université de Lille-III a repris hier ses cours « hors-les-murs » à la mairie de Lille, dans plusieurs cafés et à la librairie VO. Idem pour les enseignants de Lille-I, qui avaient prévu un cours sur les marches du théâtre du Nord. Une manifestation devrait avoir lieu cet après-midi au départ de la porte de Paris vers 14 h 30. Cela confirme les craintes du député UMP du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle, spécialiste des questions d'enseignement supérieur : « Il faut à tout prix aboutir vendredi [lors des négociations] et refermer ce dossier sur lequel nous avons perdu beaucoup trop de temps et créé des tensions inutiles dans la période difficile que la France traverse », a mis en le doyen de la faculté de droit de Boulogne-sur-Mer. L'élu organisera notamment, avec d'autres parlementaires, une première journée de travail le 31 mars à l'Assemblée. ■ O. A.