L'inquiétude grandit aux 3 Suisses

— 

Rien ne va plus au sein du groupe 3 Suisses. Et les mauvaises nouvelles commerciales s'accumulent. Déjà en difficulté sur 2008, la maison mère enregistre une chute de plus de 50 % en février par rapport à l'année dernière : les commandes sont passées de 55 000 par jour en 2008, à 25 000 cette année. « L'absence de publicité et les ristournes de moins en moins nombreuses pour les clients ne nous rassurent pas », avoue un commercial qui souhaite rester anonyme.

Même inquiétude du côté de La Blanche Porte, enseigne tourquennoise de vente à distance qui appartient au groupe 3 Suisses international : le comité d'entreprise du 17 mars ne se présente pas vraiment sous les meilleurs auspices pour le millier de salariés. Selon une source interne, la baisse d'activité est constante depuis plusieurs mois. Moins de saisonniers et d'intérimaires sont engagés. « On ne se fait guère d'illusion », confie un syndicaliste. Contactée, la direction n'a pas souhaité s'exprimer. ■Gi. D.