Coronavirus à Lille : La grande braderie annulée pour la seconde fois

EPIDEMIE La maire de Lille, Martine Aubry, a annoncé l’annulation de l’édition 2021 de la braderie qui devait se tenir le premier week-end de septembre 

Mikaël Libert
— 
L'édition 2019 de la Braderie de Lille.
L'édition 2019 de la Braderie de Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Remballez vos vieux objets. En conseil municipal, la maire de Lille, Martine Aubry, a annoncé qu’il n’y aurait pas de braderie cette année. C’est la deuxième fois consécutive que cet événement est annulé en raison de l’épidémie de coronavirus.

Le contraire aurait été étonnant finalement. Malgré une très nette amélioration de la situation sanitaire à Lille, avec un taux d’incidence avoisinant les 20 cas positifs pour 100.000 personnes, la maire socialiste a finalement lâché la bombe ce mardi : il n’y aura pas de braderie le premier week-end de septembre 2021.

Une vaccination qui stagne et la menace des variants

La décision a été prise en commun accord avec le préfet du Nord, Michel Lalande : « Nous avons attendu le plus possible, en espérant que le taux de vaccination serait plus élevé », a expliqué l’élue. Selon elle, le centre de vaccination installé au Zénith ne vaccine que 1.800 personnes chaque jour alors que la capacité dépasse les 3.000.

Ce qui inquiète le plus la maire et le préfet, c’est l’évolution des variants. « Comme nous ne savons pas quelle sera la situation fin août, nous avons préféré prendre cette décision », poursuit Martine Aubry, ajoutant que c’était « toujours un crève-cœur ». C’est donc la troisième fois depuis la guerre que la braderie de Lille est annulée.