Lille : Quand les artistes exposent pour faire partir des enfants en vacances avec le Secours populaire

SOLIDARITE Du 4 au 6 juin, Solid’Art investit la mairie de Lille. Cette exposition d’œuvres de 120 artistes permet de récolter des fonds pour le Secours populaire et faire partir en vacances des enfants défavorisés

Francois Launay

— 

La Liseuse de Jef Aérosol
La Liseuse de Jef Aérosol — Jef Aérosol
  • Du 4 au 6 juin, l’exposition Solid’Art investit la mairie de Lille.
  • 120 artistes seront présents pour exposer et vendre leurs œuvres.
  • A chaque vente effectuée, la moitié reviendra au Secours populaire pour permettre à des enfants de partir en vacances.

Une exposition sous forme de bonne action. Pour lancer enfin la saison culturelle 2021 après des mois de confinement, Solid'Art a de sacrés arguments à faire valoir. Pour sa septième édition, l’expo solidaire, organisée par  le Secours populaire, investit la mairie de Lille du 4 au 6 juin. Trois jours où art contemporain et bonne cause vont être étroitement mêlés.

« L’idée c’est de mobilier les artistes du territoire pour collecter des fonds pour l’association et surtout pour soutenir la campagne vacances du Secours populaire. Car une œuvre achetée à un artiste permet de faire partir un enfant en vacances. Cette expo nous permet de financer la journée des oubliés des vacances organisée chaque année à la fin du mois d’août par le Secours populaire », explique Florian Neveu, commissaire de l’exposition, qui rappelle qu’un enfant français sur trois ne part jamais en vacances chaque année.

Des œuvres de 25 à 100.000 euros

A chaque vente effectuée par un artiste, la moitié revient à l’association. L’an passé, dans un contexte sanitaire déjà tendu, 124.000 euros avaient ainsi été récoltés à Solid’Art. L’objectif est de faire au moins aussi bien cette année. Pour cela, 120 artistes issus à 90 % de la région, ont été sélectionnés par un jury désireux d’avoir un panel assez large en termes de technique (peinture, sculpture, photo, street art…), de styles (abstrait, figuratif…) et de prix (de 25 euros à 10.000 euros).

L’idée est d’en avoir pour tous les goûts et toutes les bourses afin d’attirer le public le plus large possible. « On cherche vraiment à cibler l’amateur d’art mais c’est aussi une expo gratuite d’art contemporain faite pour attirer le grand public », poursuit Florian Neveu.

L'oeuvre Royal Heart de JonOne parrain de cette édition 2021
L'oeuvre Royal Heart de JonOne parrain de cette édition 2021 - JonOne

Comme chaque année, le salon sera marqué par plusieurs temps forts. Parrain de l’édition 2021, l'artiste américain JonOne, qui a un atelier à Roubaix, peindra deux toiles grand format durant le salon. Autre moment fort, l’impression spéciale de 300 digigraphies à l’effigie de Raoul de Godewarsvelde, célèbre chanteur régional aujourd’hui disparu. Idéal pour concilier art régional et solidarité pendant trois jours intenses dans les grands salons de l’hôtel de ville lillois.